Si vous ne voyez pas ce message s'afficher correctement  -  veuillez cliquer ici

ENGLISH  VERSION  BELOW  -  please click here


Collectif citoyen pour un
islam  de  France  inclusif
   JUILLET  -  SEPTEMBRE  -  2011   |   Lettre  Trimestrielle                  -                 Share       

                                          SOMMAIRE        (veuillez cliquer sur les liens ci-dessous)    

     

 النشرة الأخبرية




__________________________________________________________________________________
1  -  "Masculinité, Féminité, diversité des genres et des sexualités"  -  CALEM  |  du 10 au 12 Décembre 2011
__________________________________________________________________________________
en ligne l'appel contre le débarocès sur l'islam de France (cliquez ici).
    Par la grâce de Dieu, en décembre 2011 et pour la seconde année consécutive, sera organisée la Conférence des Associations LGBTQIA, Européennes et Musulmanes - CALEM. Cette conférence CALEM est organisée à l’initiative de HM2F (depuis 2010, à Paris), d’après les conseils éclairés et grâce au mentorat de TIC (depuis 2010) et de Merhaba (depuis 2011).
    Le thème de la conférence CALEM de cette année sera : « Masculinité, féminité, diversité des genres et des sexualités : l’islam comme une culture inclusive, une spiritualité de paix universelle ». Nos associations LGBTQIA - ainsi que les féministes musulmanes qui seront nos invitées - défendent l’idée selon laquelle elles contribuer à la remis en question d'un patriarcat qui n'est pas l'islam. Notre position est ainsi à l'avant-garde de l’élaboration d’une représentation pacifique de l’islam, en se réappropriant notre héritage culturel, en réinterprétant les sources scripturaires de notre point de vue particulier. C’est là une démarche citoyenne unique, précieuse, historique, parce révolutionnaire tout autant que pacifique.


                         


    CALEM est une initiative du Collectif citoyen des HM2F (Homosexuel-les musulman-es de France - le coordinateur international de la conférence CALEM). La conférence CALEM  2010 a été accueillie par de nombreuses associations soeurs de HM2F, telle que la Fédération LGBT de France, The Inner Circle (Afrique  du Sud), Trans Aide (France), le Comité international IDAHO (Journée internationale contre l'homophobie) ou encore Amnesty International, que nous remercions encore une fois chaleureusement de leur soutien (pour plus de détails, cf. la lettre trimestrielle de notre collectif citoyen postée le 1er Janvier 2011).
    En trois jours, nous avons accueilli 80 participants de 11 pays (dont 4 pays du Maghreb) ; le Manifeste CALEM | 2011 réclamait ainsi un « moratoire sur la criminalisation » de l’homosexualité (quelques mois avant ce que l’on appel aujourd’hui le « Printemps arabe » et la déclaration de l’ONU, début 2011, précisant que « les droits LGBT sont les droits humains »).

     Cette année, la cérémonie d'ouverture ainsi que le cocktail dinatoire pour la conférence auront lieu à l'hotel de ville de Bruxelles, grâce à nos frères et soeurs de l'association Merhaba ; car dès le début, même si le collectif citoyens des HM2F semble porteur d'un message de paix - celui celui lequel chacun-e peut choisir d'être homosexuel-le et musulman-e, à la fois -, nous ne concevons pour autant notre action que dans la collegialité et la partage ; CALEM a dès le début été annonçé comme un projet collégiale et citoyen.
    De ce point de vue là aussi la conférence CALEM 2011 promet d'être encore plus productive et efficiente, puisqu'elle repose désormais sur un réseau international de soutien aux musulman-es inclusif-ves qui travaillent tou-tes, à leur façon propre et dans le respect des particularités de chacun-es, à un islam véritablement inclusif (pour plus de d
étails, cf. article 2 de la présente lettre trimestrielle).



Consultez le dossier de Présentation complet de CALEM | 2011, en cliquant ici.

Consultez le Programme résumé des activités, des présentations et des invité-es.

Associations ? Inscrivez-vous en téléchargeant ici le Formulaire.

Journalist ?  Dossier de Presse
CALEM  |  2011  -  DOCUMENTS  à TÉLÉCHARGER

Le programme évoluera, soyez tenu au courant en vous inscrivant par CALEM.conference.2010@gmail.com


L.Zahed, porte-parole et fondateur ; pour le  Bureau National du collectif citoyen des HM2F.















__________________________________________________________________________________
2  -  "Je suis musulman-es" - un réseau de soutien international, pour un islam véritablement inclusif.
__________________________________________________________________________________

      INIMuslim est le seul réseau créé par et pour des musulman-es inclusifs-ves, contre  toutes formes de discriminations dans le monde entier, vers une pleine acceptation de la diversité des genres et des sexualités au sein de l'islam.
    L'objectif second de la conférence CALEM | 2011, sera de présenter notre réseau international de Musulmans Inclusifs, désormais consolidé. Il s'agit d'une initiative historique ; c'est là en effet le premier réseau  international cré par et pour des musulman-es - de confession ou d'origine -, dédié au soutien des citoyen-nes appartenant de fait à une minorité sexuelle.

        Notre réseau de musulmans inclusif se veut à l'avant-garde de la réflexion à propos de l'Islam et de la diversité sexuelle et de l’orientation de genre. Début 2011, nos organisations sœurs se sont réunies au Cap (Afrique du Sud - compte-rendu de la conférence AIR | 2011 en cliquant ici) et ont décidé de créer un Réseau International de Soutien aux Musulmans Inclusifs : INIMuslim [1].




    La confédération CALEM est désormais de mieux en mieux structurée, avec des projets concrets, entrepris dans la collégialité et le respect des points de vues de chacun-e, sans clientélisme et en toute inclusivité. La confédération CALEM administre désormais le pôle régional européen de ce réseau international de soutien nommé INIMuslim ; la conférence CALEM est l’outil que les Européens ont utilisé, depuis maintenant deux ans, afin de renforcer notre dynamique musulmane inclusive, européenne et internationale.
      L’objectif de notre réseau INIMuslim est de fournir une base utile et concrète afin d’aborder la question de l'Islam & de la diversité sexuelle, et d'aider les musulmans à concilier leur héritage culturel avec leur sexualité ou leur orientation de genre, afin de tendre ensemble en paix vers des objectifs communs à notre réseau qui aspire à l’élaboration d’une approche inclusive de l’Islam.

    INIMuslim est une initiative conjointe d’organisations et d’associations officiellement enregistrées à travers le monde entier, travaillant au niveau international pour l'inclusion des musulmans marginalisés sur la base de leur sexualité ou de leur orientation de genre (LGBTQIA), plaidant à la fois contre « l'homophobie » et « l’islamophobie », afin de défendre leurs droits humains.


[1] En anglais : Intenrational Network of Inclusive Muslims ; en arabe INI MUSLIM signifie « je suis musulman ». La conférence CALEM (en arabe cela fait référence à la "plume du Destin") est le symbole de notre volonté conjointe de prendre en main notre Destin, sans nous en référer désormais à l'interprétation dogmatiques des uns ou des autres, en traçant, ensemble dans la collégialité et la fraternité véritable, notre propre voie : non, nous ne sommes pas moins humains que quiconque et oui, nous sommes musulman-es ; Ini Muslim !


L'imam Muhsinh Hendricks, fondateur de TIC et membre fondateur du réseau INIMuslim, plaidera la cause des musulman-es inclusif-ves auprès la commission des droits de l'Homme et de l'humain de l'ONU, lors de la réunion qui est prévue avec lui au mois d'octobre 2011 à Genève. En effet, même si cette année l'ONU a élaborer une déclaration stipulant que les droits des citoyen-nes LGBT sont les droits humains, cette déclaration n'a pas pour autant d'effet contraignant sur la politique des pays membres de l'ONU.

Il nous faut désormais plaider pour une résolution de l'ONU, contraignant les gouvernements à travers le monde, à cesser toutes formes de stigmatisation ou de criminalisation des rapports affectifs et sexuels entre individus consentant et du même sexe ; rappelons car sur près de 80 pays qui criminaisent l'homosexualité, 7 sont des pays arabe qui tuent en raison de leur interprétation homophobe et misogyne de l'islam.



Vous êtes un-e citoyen-nes et vous voulez faire partie de CALEM et/ou du réseau INIMuslim ? Plus de détails en cliquant ici.

Contactez-nous : CALEM.conference.2010@gmail.com  ou  homomusulmans@gmail.com





MUSULMANS   INCLUSIFS ?
L'union sacrée de l'activisme féministe et
LGBTQIA islamique contre le dogmatisme


 
    
Amina Wadud, Muhsinh Hendricks, Catherine Gouffau, Abdennur Prado

CALEM  2011

    La conférence propose des formations et des ateliers de libre échange intellectuel, des temps de retraite spirituelle, de débats.
   L'une des journée principale de cette conférence CALEM là, sera consacré à l'autonomisation des citoyen-nes appartenant de fait à une minorité LGBTQIA* ; cette session est intitulée : « La transe des sufis derviches et l’amour inconditionnel de la diversité humaine ». Certains couples profiteront de cette occasion historique pour fêter leur mariage religieux, en présence de nos deux illustres imams inclusifs, Amina Wadud & Muhsinh Hendricks.
   


*Lesbienne, gay, bisexuale, transidentitaire, et tou-tes citoyen-nes disciminé-es en raison de son orientation sexuelle ou de son genre.

Pour le groupe "Prières et Méditations" de HM2F.













Deux ans de travail constant et
 d'energies canalisées, mises
 aujourd'hui en commun

    INImuslim
,  ce réseau international de soutien aux musulman-es inclusif-ves, aura pris deux années de notre travail associatif bénévol ; cela afin de soutenir nos frères et soeurs discriminé-es en raison de leur orientation sexuelle ou de leur genre, afin qu'ils réconcilient héritage culturel et vie privée (coming-out, sexualité, vie de couple, etc.*) en paix.


   En effet, il y a bientôt deux ans TIC (l'association crée par l'imam Muhsinh Hendricks) a proposé - lors de la conférence AIR | 2010 - à certains de ses partenaires de collaborer tous ensemble de manière collégiale et fraternelle, mais néanmoins sérieuse et suivie. Cette proposition a donné lieu à des rencontres, des débats, des publications internes à notre réseau émergent et cela durant deux longue années.
    Aujourd'hui nous rendons publique les informations recueillies en deux ans de réflexion et de consultations, ainsi que les efforts et les moyens mis en oeuvre pour  la création d'un réseau de soutien international et pour un islam véritablement inclusif. Ces documents serviront de base à un formulaire d'affiliation à notre réseau désormais consolidé.


   
    Nous aimerions rappeler ici que la création d'un tel réseau a été proposé par TIC ; une proposition détaillée et explicitée, en collaboration avec ses partenaires, notamment lors du stratégic plan clotûrant la conférence CALEM | 2010, puis lors de la réunion à propos de l'affiliation de trois jours qui a eu lieu lors de AIR | 2011 ; une conférence organisée en avril 2011 pour la 8ème fois par TIC, en collaboration avec plusieurs organisations parmi lesquelles Merhaba (Belgique), Bedayaa (Egypte), HM2F (France). Nous proposons que ce formule soit présenté aux autre de nos associations soeurs et partenaires potentiels lors de la prochaine conférence CALEM qui aura lieu cette année à Bruxelles.

* Nous soutenons nos frères et soeurs au quotidien, pour leur coming-out, leur séroconversion, afin d'accueillir leur famille parfois et les conseiller. Cela ne peut se faire par le biais de quelques mots jetés sur les pages d'un site internet ici ou là, de manière très vague, voir paternaliste ou infantilisante.
Nous rappelerons enfin qu'il n'est pas question ici de voir stigmatiser les "homomusulman-es" comme étant soit-disant incapables de s'assumer ; il est tout aussi difficile à un jeune homosexuel de s'assumer dans  certains "quartiers" de France qu'au plus profond de la province de France (cf. la 1ère newsletter des HM2F, l'article intitulé "à bas les extrémismes de tous bords"). Mais certain-es ne comprendrons sans doute jamais qu'ils/elles ne s'assumeront pas à notre place. Devons-nous nous soucier d'eux ou devon-nous plutôt choisir de continuer d'avançer ?


Ô amant chuchote à mon oreille,
"Mieux vaut être une proie qu'un chasseur.
Soyez Mon imbécile.
Arrêtez d'essayer d'être le soleil et devenez une tache!
Résider à ma porte et soyez sans abri.
Ne prétendez pas être une bougie, soyez un papillon,
afin que vous puissiez déguster la saveur de la vie
et connaître la puissance cachée dans le fait de servir.




Djallal Al-Din Rumi - Mathnawi V. 411-414
Actualités    Share    



-   LIBERTÉ  DE  CULTE  &  LAÏCITÉ  -    Alors que les débats publics se sont un temps focalisés sur la question de la laïcité et de la place de l’islam dans la société, cette question n'est pas perçue comme prioritaire par les professionnels sur le terrain selon la nouvelle étude du Centre Migrations et Citoyennetés de l’Institut français des relations internationales (IFRI). Pourtant, aujourd'hui certains maires envisageraient de refouler les adolescents qui jeûnent durant le mois de Ramadan des centres aérés ;  d'autres, interdisent aux animateurs musulman-es de jeûner sur leurs lieux de travail ; d'autres encore refusent à certains enfants d'apporter un panier piquenique qui n'est pas laïc...  Vers quelle genre de laïcité ce dirige-ton en France !? Pendant ce temps là, le ministre de l'éducation Luc Châtel dit ne pas avoir pris encore de désicion concernant les mères portant un foulard qui désirent continuer d'accompagner leurs enfants à l'école ou lors de sorties scolaires. ; alors que certains maires de France font du zèle, en dépit du principe de la neutralité à laquelle les contraindrais pourtant la laïcité ? Des questions qui se posent également à nos voisins européens.

            




 FEMMES  IMAMS  -     Certains  musulmans dogmatiques finissent par reconnaitre que les femmes peuvent être des imams, d'après une tradition islamique qui remontrait à plusieurs siècles de cela... En sera-t-il aussi ainsi pour les individus appartenant à une minorités sexuelles LGBTQIA ? Nous reconnaitront-ils le droit d'être des êtres humains à part entière ? Quoiqu'il en soit, le problème c'est que cet opportunisme ne résoud en rien le dogmatisme religieux qui est un frein au libre arbitre et à l'égalité entre tou-tes. Pourtant l'islam n'est pas un dogme rigide, c'est une philosophie de vie qui respire et aspire à la paix, et le Coran nous donne l'exemple de plusieurs femmes qui furent Prophète - au sens de messagères de Dieu - en leur pays ; la plus illustre d'entre elles étant l'exemple de la vierge Marie .

          
-  QUESTIONNEMENTs  -  La "Rennaissance", la "Réforme" de l'islam...? La solution se trouve-t-elle dans la dosébéiance aux "autorités" autoproclamées ? L'islam n'a pas de clergé - bien que certaines "élites" tentent de museler, en France ou ailleurs, la parole libre des musulman-es. La solution est-elle alors de nous réapproprier notre héritage spirituel, en toute liberté ? C'est ce que l'on appel en islam l'ijtihad. Par exemple, le Dr. Akram Nadwi est sur le point de publier son livre à propos de l'héritage oublié des femmes savantes de l'islam, mettant en avant ainsi l'idée selon laquelle le point de vue exclusivement masculin a - bien entendu - biaisé l'interprétation des textes islamiques. Ajourd'hui, qu'adviendra-t-il des "femmes enfants" d'Arabie Saoudite - à qui le roi dit vouloir donner le droit de vote - ? Des femmes égyptiennes au quotidien ? Des femmes libyennes, ou des femmes tunisiennes ? Des femmes migrantes et lesbiennes ? Mais l'espoir subsiste : en Indonésie, plus grand pays musulman au monde, on veut plus de femme imams !
Le monde Arabe est en effet bien plus complexe qu'il ne peut y paraitre "d'ici" - trop "compliqué" pour certains citoyens "simples" d'esprit et d'analyse. En attendant, le travail d'Amina Wadud - première femme ouvertement imam et résolument "post-moderne" - est désormais discuté même parmi les femmes de la communauté musulmane de Chine ; Fatima Mernissi, la célébrissime féministe marocaine, se pose la question de la démocratie et des rapports entre masculinité, pouvoir déspotique ou encore le voile dit "islamique" et les femmes de Médine à l'époque du Prophète ASWS.
En cela, le féminisme islamique serait en effet, selon certains auteurs, plus radical que le féminisme dit "laïque". L'avenir est en marche et les femmes, comme les individus appartenant à une minorité sexuelle - LGBTQIA ... -, ainsi que nos imams sommes à l'avant-garde, par la grâce de Dieu !
Cf. aussi l'article de TÊTU sur les lesbiennes croyantes.

                








-  QUEER  JIHAD  -  Retraçant les luttes de personnes et d'organisations clés dans le champ de la conciliation de sexualité et la foi, « Queer Jihad » porte un regard sur un mouvement mondial qui défie les stéréotypes. Que ce soit au sein d'un Occident "post 11 septembre", ou en compagnie des régimes totalitaires de l'Est, une nouvelle génération de musulmans LGBT est en recherche de leur propre voix, en lutte pour leurs droits, et font face aux changements du monde. L'auteur, Afdhere Jama, est né et a grandi en Somalie. Il est l'auteur de "Citoyens illégaux", à propos des minorités sexuelles dans le monde musulman ; il vit en Californie. Précisons également l'ouverture d'une mosquée inclusive à Washington D.C., où certains services seront dirigés par l'imam Daayiee Abdullah, soutenu en cela par MPV - l'association des musulman-es progressistes aux Etats-Unis.
Consultez également le "double comming-out", en tant qu'homosexuel-le et en tant que musulman-e, du Pr. Scott Kugle.
Sachez aussi que la revue de l'institut du monde arabe, "Qantara", fête ses vingt ans.

        







 -  DOUBLE  DISCRIMINATION  -   Le jeune chercheur belge Dominique Goblet a dirigé une étude sur Handicap et homosexualité: double tabou, double discrimination ? Une enquête du département psychologie des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur, dont les conclusions ont été récemment dévoilées. Comment vit-on lorsque l’on est en situation de handicap et homo? Peu d’études existent et cette recherche tend à «analyser comment les personnes qui «cumulent» handicap et homosexualité revendiquent et affirment leur vie affective et sexuelle». D’après les répondant-e-s à l’enquête, les personnes à la fois handicapées et homosexuelles sont «davantage stigmatisé-e-s en raison du handicap que de l’orientation sexuelle», le handicap étant plus visible et plus envahissant dans la vie quotidienne. Dominique Goblet rappelle qu’«après les motifs raciaux, le handicap est la deuxième source de discrimination, tant en Belgique qu’en France».








-  DROIT  D' ASILE  -    Une étude néerlandaise souligne la persistance de préjugés et de pratiques contraires aux droits humains dans l'accueil des requérants lesbiennes, gay, bi, trans ou intersexes (LGBTI) dans l'UE. Chaque année, ils seraient 8000 à 10 000* hommes et femmes LGBTI à fuir leur pays et à solliciter la protection d'Etats européens, soit 2 à 3% du nombre total de requérants dans l'Union. L'estimation provient d'une étude menée par l'Université libre d'Amsterdam et le COC, la principale association homosexuelle des Pays-Bas. «Fleeing Homophobia» met le doigt sur des disparités de traitement dans l'accueil que réservent les pays de l'UE à ces réfugiés. Certains estiment même qu'en Iran les gays seraient "tolérés" ; alors même que trois jeunes iraniens viennent encore d'être pendus - le dimanche 4 septembre - pour homosexualité, dans l'indifférence presque totale. D'autres procèdent à des tests "phallométriques" !? en Europe, concernant le droit d'asile aux individus LGBTQIA, c'est tout simplement la cacophonie.
Nous assistons pourtant, impuissants, à de nouvelles arrestations au Cameroun (un pilote d'Air France refusait cet été l'expulsion d'un jeune camerounais), au Ghana, au Maroc - où la situation est très controversée -, et dans d'autres pays d'Afrique, pour homosexualité, et que les dangers augmentent en Syrie en raison de la représsion du régime - qui comme tous les régimes totalitaires s'attaquent aux plus faibles. 

    







-  ORIENTATION  DE  GENRE  -   80 députés UMP ont écrit au ministre de l’Éducation pour dénoncer la présentation de l’identité sexuelle dans les nouveaux manuels scolaires de SVT (Sciences de la vie et de la terre) - alors que d'autres craignent pour leurs enfants et font encore l'amalgames puérile entre genre et pédophilie. Eric Fassin, normalien, précise qu'en l'espèce ces députés français, ignorants, confondent genre et sexualité.  Luc Chatel ne tardera, sur cette question là, à trancher en précisant qu'il ne retirera pas les manuels scolaires incriminés. Par ailleurs, l’association FHEDLES (Femmes et Hommes, Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société) anime depuis dix ans le centre « Genre en Christianisme » qui a pour objet l’étude critique de la construction religieuse du genre et de ses modes d’influence dans la société civile.
Le centre Genre en Christianisme ce sont 2000 ouvrages spécialisés consultables à la Bibliothèque du Saulchoir (43bis rue de la Glacière 75013 Paris), des cycles de conférences universitaires, l’allocation d’une bourse de recherche ;
pour les contacter : contact@fhedles.fr. A consulter également, l'ouvrage intitulé "Être en couple gay, conjugalité et homosexulité masculine en France" aux éditions Presse Universitaire de France.

       




- HOMOPARENTALITÉ - Le 27 juillet dernier, dans les colonnes de Libération, la secrétaire d’État chargée de la Santé Nora Berra s’est dite favorable au statut de coparent, notamment pour les couples homosexuels (Nora Berra est favorable au statut de coparent mais ne veut pas entendre parler de «deux mères»). Interrogé par Yagg, Hervé Lancelin, coprésident de l’association ADFH (Association des familles homoparentales) salue cette initiative: «C’est encourageant que certaines personnes aient le courage d’exprimer leurs convictions personnelles à ce sujet. Qu’elles soient de droite ou de gauche, nous les défendrons toujours». On peut également s’interroger sur le fait que ce soit la secrétaire d’État chargée de la Santé et non celle chargée de la Famille, Claude Greff, qui se soit exprimée. Selon Mathieu Nocent  - porte-parole de l’APGL (Association de parents gays et lesbiens) - «cela aurait été probablement trop engageant pour le gouvernement actuel que ce soit la secrétaire d’État à la Famille qui s’exprime en faveur de ce statut de coparent. La position du gouvernement est donc très obscure».

       






-  TRANSIDENTITÉ  -
 Les transidentitaires français se dévoilent. Comment un père de deux enfants, vétérinaire, peut-il après 25 ans de mariage réaliser qui il est vraiment – une femme! – et remettre en question tout ce qui dans sa vie était justement déterminé par une identité sexuelle erronée? Comment l’entourage proche, famille et amis, doivent-ils accepter un tel bouleversement? Il arrive parfois que l’évidence, longtemps refoulée, finisse par s’imposer magistralement au terme d’une longue maturation. Les souvenirs enfouis remontent à la surface, les faux-semblants laborieusement construits pour consolider un mur qui nous sépare de nous-même se rompent: c’est un cataclysme identitaire. C'est ce voyage intérieur que vous propose de découvrir l'ouvrage intitulé « Devenir celle que je suis » de Delphine Philbert.  Alors qu'en Afrique aussi, les transgenres africain-es commencent à s’organiser ; Victor Mukasa, militant transgenre ougandais, dresse un état des lieux du mouvement sur le Continent. Consultez également l'article sur les transexuel-les au Québec, les mesures préconisées par l'association des avocats canadiens afin de lutter contre l'homophobie, la transphobie, et le blog de la marche "Exitrans" prévue cette année pour le samedi 1er octobre 2011 ; et le 3 et 5 septembre 2011 à Bruxelles ce fut également la première rencontre internationale des intersexes.

           








-  MARIAGE  OUVERT  à  TOUT-ES  - Et alors que certains de nos voisins francophone retraçent l'histoire de la longue bataille pour les droits LGBT, certains démocrates considèrent que le refus d'une loi sur le mariage ouvert à tou-tes, c'est là le véritable communautarisme. C'est la raison pour laquelle l'association des familles homoparentales a épinglé le nouveau Défenseur des droits; ce qui n'empêche certains hommes politiques français de continuer de soutenir le mariage ouvert à tou-tes.
Par ailleurs en France Sophie Lichten, vice-présidente du Comité IDAHO, chargée des questions trans’, et Sarah Colin, présidente de l’association Balad’loisirs, se sont mariées le samedi 10 septembre, à la mairie de Montreuil (vidéo ci-dessus). Et la première "Brit Ahava" - mariage religieux destiné à un couple homosexuel - a été réalisé dimanche 4 septembre par Samuel, co-président du Beit Haverim. Cette bénédiction eu lieu dans le cadre de l'union de Judith & Angélique. Puissions-nous avoir à l'avenir la bénédiction de suivre leur exemple ! Rappelons que le Congrès Juif LGBT
s'était réuni à Paris, fin juin 2011 - cordial Shalom.  L'avenir est en marche!
Cf. aussi l'article sur la nouvelle question de constitutionalité à propos du mariage de deux françaix à l'étranger.







-  ISLAM  ULTRAMARINS  -  S’il reste plus discret aux Antilles, l’islam se vit au grand jour à Mayotte et à La Réunion, où le Ramadan rythme pleinement le quotidien des habitants des îles. Ce sont les territoires français coloniaux d’outre-mer.
Aux Antilles , l’islam est cosmopolite. Une hétérogénéité qui se retrouve dans les lieux de prière. Il en existe trois en Martinique : l’un fondé par le premier Malien arrivé dans l’île ; l’autre tenu par un Martiniquais converti ; et le dernier, le plus important, rassemble les musulmans de toutes origines et est dirigé par un imam sénégalais ayant étudié en Arabie Saoudite. En Guadeloupe, l’un des lieux de prière est surnommé « mosquée des Africains » : créé dans un appartement à Pointe-à-Pitre par le premier Malien de l’île, les musulmans de toutes origines s’y retrouvent. Le second a été fondé par des Guadeloupéens convertis et ce sont eux exclusivement qui le fréquentent. Une communauté assez fragmentée donc. À Mayotte, 5e département d’outre-mer depuis mars dernier - et où l’islam est la religion de 95 % des habitants ‒, quand arrive le mois de Ramadan, les Mahorais « renouvellent la peinture de leur maison ainsi que l’ameublement intérieur et extérieur »  ...(l'intégralité de l'article sur Saphirnews).  En savoir plus, ici, sur les 41% de musulman-es pratiquant le Ramadan en France. ; ou encore sur le fait que l'intégration des musulman-es en France reposerait sur le travail, bénévol le plus souvent, des associations.

       







-  FRANCE  &  CULTURE  -  Notre radio nationale nous a proposé en juillet dernier des émissions aux sujets tout à fait exceptionnel                   (disponible en postcast) :






AGENDA - HM2F
___________________


Notre agenda est désormais disponible
en ligne, merci de cliquez ci-dessous ...













________________________

Le  MARIAGE
ouvert  à  tou-tes,
oui  je  le  veux !


Soutenez l'action d'Act Up (ici).









En Espagne
, se tiendra bientôt le congrès Mondial en faveur du Mariage Gay - ExpoGays 2011 au Palais des Congrès et des Expositions de Torremolinos, les 14 et 15 octobre 2011. Les organizateurs disent vouloir récolter 1.000.000 de signatures pour légaliser le mariage gay dans toute l'Union européenne.
Je signe ici !





En Irlande depuis le début de l'année, les Irlandais ont enfin droit à une union civile. Une reconnaissance tardive, mais pas complète pour autant. Si l'union à l'irlandaise est supérieure au pacs français (car elle s'aligne sur le mariage, notamment concernant les droits à la retraite ou la protection du domicile conjugale), elle n'ouvre aucun droit à l'homoparentalité: ni adoption, ni reconnaissance du parent non-biologique.

C'est pourquoi une association irlandaise vient de diffuser un petit film sur internet, L'histoire de Rory, pour montrer comme l'interdiction du mariage pour les couples de même sexe est une discrimination contre les familles et les enfants irlandais. Et elle demande au maximum de gens de le voir et de le montrer..






En Argentine, les militants homos ont applaudi la nouvelle, signe que le mariage des couples de même sexe, autorisé depuis plus d'un an dans le pays, gagne tous les milieux. L'Argentine a été le premier pays latino-américain et le dixième au monde à reconnaître le mariage de plein droit entre personnes de même sexe après le vote par le parlement en juillet dernier de la loi ad hoc. Dans la première année après la promulgation de la loi, 2.697 mariages homosexuels ont été célébrés dans le pays.






En Belgique, cela fait 8 ans que le mariage entre personnes de même sexe est autorisé. Depuis, 8.000 couples gays ou lesbiens se sont déjà dit «oui». Voici quelques chiffres précis. S'il y a des mariages, il y a aussi des divorces. Et logiquement, ceux-ci ne font qu'augmenter depuis l'entrée en vigueur de la loi. 617 gays et 822 lesbiennes ont ainsi divorcé, soit 6.7% des mariages homos masculins et 10,6 % des mariages féminins.

La loi étant encore trop récente, il est impossible de comparer le taux de divorce des homos et celui des hétéros. Signalons encore que les couples homos belges ont également accès au contrat de cohabitation légale, sorte de PACS, qui n'est pas repris dans ces statistiques.





Aux Etats-Unis, il y a de plus en plus de couple homos. Selon les derniers chiffres du Bureau de recensement américain, le nombre de conjoints de même sexe est passé de 594.391 en 2000 à 901.997 en 2010, soit une augmentation de 52%. De récentes études tentent à prouver que d'autoriser les couples à voir reconnaitre leur union par la société civile, diminue leur stress : Lee Badgett, directeur de recherche du Williams Institute on Sexual Orientation Law & Pulbic Policy (Université de Californie) montrent en effet qu’au Pays Bas, l’autorisation du mariage gay n’a entraîné qu’un faible changement dans l’ensemble de la société qui s’est a contrario révélé considérable pour les couples homosexuels eux-mêmes.

Autre donnée intéressante: depuis l'an 2000, 50.000 couples de même sexe se sont mariés dans les Etats où de telles unions sont autorisées, à savoir dans le Massachusetts, le Connecticut, l'Iowa, le Vermont et le New Hampshire et récemment même par une tribue amérindienne. En revanche, le nombre de couples gays ou lesbiens élevant des enfants n'a pas évolué en dix ans. Alors que le mariage des homos apparaît de plus en plus comme un acquis aux Etats-Unis, l'adoption semble donc s'annoncer comme la prochaine bataille des militants pour les droits des homosexuels ; même si les ultraconservateurs continuent de prier pour une "guérison" de l'amérique qui devrait, selon eux, se voir débarasser des "gays" et des musulman-es.





En Israël, alors que certains rabbins affirment très sérieusement que les mariages homosexuels provoquent des tremblements de terre (!?), un rabbin marie des gays... avec des lesbiennes ! Le rabbin Arele Harel unit en effet des garçons et des filles homos et orthodoxes, pour leur permettre d'être parents en respectant la religion..S'il gomme les cas de conscience religieux, ce type de mariage suscite quand même des interrogations: comment les mariés pallient-ils le manque d'amour mutuel, d'attirance physique, les tentations de l'infidélité?

(cliquez sur la photo pour voir la vidéo)
Sari et Avi, qui se sont rencontrés grâce au rabbin, semblent s'en accommoder. Ils expriment leur bonheur sur le site Kamoha, qui relaie l'initiative du rabbin: «Harel nous a présentés, et on a eu le bon déclic. Ce n'est pas de l'amour, c'est de la chimie, un sentiment de compréhension et de partenariat, mais aussi de confiance et d'affection». Harel a annoncé qu'en six ans, il a marié une douzaine de couples et plusieurs d'entre eux sont aujourd'hui parents...





Au Chili, - et alors qu'en Colombie les militants s'organisent aussi - les associations LGBT exultent. Comme il l’avait promis pendant sa campagne pour la présidence, Sebastian Piñera, arrivé au pouvoir il y a un an et demi, a présenté son projet de pacs version chilienne pour les couples hétérosexuels et homosexuels à la presse.

Intitulé «Accord de Vie en Couple» (AVC), ce «pacs» peut être établi devant notaire ou en mairie. Il permet de réguler les droits d’héritage, d’assurance-santé, de retraite pour les couples non mariés, quel que soit leur sexe. Sans que leur soit exigé de vie commune antérieure au contrat.

«Nous devons comprendre qu’il n’existe pas un seul type de famille», a déclaré le président. «Il existe beaucoup de formes ou d’expression de famille». «Ce projet de loi traite sur un pied d’égalité les couples de sexe différent et du même sexe, car dans les deux cas il est possible de développer l’amour, l’affection et le respect», a également annoncé le chef de l’État à cette occasion.





À Taïwan, pour obtenir l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, les associations LGBT ont vu les choses en grand. Une soixantaine de couples lesbiens ont décidé de s’unir sur l’île, lors d’une grande cérémonie collective fin août 2011. C’est ce qu’a annoncé AJ Wang, l’une des organisatrices de l’événement.

«Nous voulons montrer au public que beaucoup de couples gays n’hésitent pas à s’engager l’un envers l’autre et qu’ils méritent d’être reconnus comme tels et d’être traités de manière équitable», a souligné AJ Wang. La cérémonie devrait se dérouler dans la capitale, Taipei, fin août. Des milliers de tickets pour y assister auraient été vendus. Selon les organisateurs, ces noces gigantesques ont attiré des visiteurs venus de Chine, de Thaïlande ou encore des États-Unis.
Pour rappel, les gays et les lesbiennes n’ont pas encore le droit de se marier à Taïwan mais le gouvernement avait été le premier en Asie à préparer un projet de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. C’était en 2003. À l’époque, le président taïwanais Chen Shui-bian, ancien avocat des dissidents taïwanais, avait annoncé que son pays s’apprêtait à autoriser le mariage des couples de même sexe. Avant de faire machine arrière quelques mois plus tard, au motif que la société n’était pas prête pour une telle évolution. 





En Italie, toujours aucune ouverte faite aux minorités sexuelles ; plus encore, une enquête est ouverte contre Gaetano Saya, chef excentrique du groupuscule Droite nationale. Il recruterait des miliciens pour nettoyer l'Italie des étrangers et des homos.

Son parti, qui se réclame de l'aile dure de l'ancien MSI néofasciste (aujourd'hui dissout), a adopté pour symbole le «soleil noir», un insigne tout droit sorti de la mystique SS. Saya et ses fidèles n'hésitent pas, d'ailleurs, à prendre la pose dans des uniformes de pacotille très similaires à ceux des bourreaux du IIIe Reich. 





-> L'ensemble des activités des HM2F sont consultables en cliquant ici, sur l'AGENDA
-> L'ensemble des comptes-rendus des HM2F sont consultables en ligne, en cliquant ici



La nuit du Destin - 27ème nuit du mois béni de Ramadan ; les HM2F à la mosquée de Paris


En ce vendredi 26 août 2011, nous récitons ensemble la prière de la rupture du jeûne :

Allâhumma laka sumt, wa `alâ rizqika aftart, wa `alayka tawakkalt, wa bika âmant, dhahaba adh-dhama’u wa batallat il-`urûqu
wa thabuta al-ajru bi’idhnillâh. ighfir lî yâ rabb al-`âlamîn. al-hamdulillâh illadhî a`ânanî fasumt wa razaqanî fa’aftart

(Traduction : Allah, pour toi j’ai jeûné, et avec la subsistance que tu m’a donnée, j’ai rompu mon jeûne. Sur Toi je compte et en Toi je crois. La soif s’est étanchée et les veines se sont humidifiées et la rétribution s’est établie par la volonté d’Allâh. Pardonne-moi Seigneur des Univers.
Louange à Allâh qui m’a donné la force de jeûner et m’a donné de quoi rompre mon jeûne.)


     

Nous étions 14 à nous être réunis ce soir là – la nuit du Destin - afin de célébrer ensemble, à la mosquée de Paris, la 27ème nuit bénie du mois de Ramadan.

       

    Certains d’entre nous se sont réunis avant le dîner d’iftar, afin de prier ensemble pour la prière du coucher du soleil – le Maghrib. Ensuite, nous sommes allés au restaurant de la mosquée de Paris non loin de la salle de prière centrale, afin de dîner autour d’une soupe traditionnelle – hrira – et d’un couscous à la viande ou aux légumes.
    Après le dîner, certains d’entre nous sont retournés dans la salle de prière de la mosquée afin de faire avec les milliers de musulman-es présents ce soir là, la prière de la nuit – el-‘esha – ainsi qu’une partie de la veillée de prière nocturne pour Ramadan – tarawih.
    Les HM2F remercient tout particulièrement la mosquée de Paris pour nous avoir accueilli-es, ainsi que nos sœur Brigitte – de la Communion Béthanie – et Marina – présidente du Carrefour des Chrétiens Inclusifs : « C’était une très joyeuse soirée cher frère+ Que vos prières arrivent à son Cœur miséricordieux. B. et M. ».
    Nous remercions enfin Saphirsnews - qui étaient présents à nos cotés pour un reportage - pour son engagement à nos cotés afin de mieux faire connaitre qui sont les homosexuel-les musulmans-es de France.

   

N.B. : Par ailleurs deux iftars privés ont été organisés par l’ancien premier secrétaire de HM2F ainsi que par l’actuel trésorier de notre collectif citoyen, à leur domicile respectifs, les 14 et 21 août 2011.


Très fraternellement, L.Zahed – fondateur et porte-parole du collectif citoyen, pour le groupe "Prières et Méditrations" de HM2F.

                          









________________________________________
















Le piquenique de l'Aid ensemble, aux Tuileries de Paris

La fête de la fin du mois béni de Ramadan


    En ce dimanche 4 septembre nous étions 15 (dont 7 nouveaux membres et sympathisants, 6 femmes, ainsi qu’un professeur dans une synagogue parisienne et ami de deux HM2F). Après avoir partagé nourriture et boissons, nous avons effectué un temps de partage entre un soleil de plomb et quelques gouttes de pluie.

    Plusieurs nous parlent de leurs vacances, de la fin de Ramadan, du plaisir que certain-es ont eut de partager des expériences avec leur famille comme ils/elles ne l'avaient pas fait depuis plusieurs années ; mais grâce au soutien des uns et des autres au sein de HM2F, nous sommes plusieurs a parvenir a réconcilier, dans une certaine mesure, les différentes facettes de notre identité. Certains nous disent au contraire que ce premier Ramadan, qu’ils ont effectué pour la première fois en étant ouvertement gay ou lesbienne, a rappelé de vieux démons ».


    Enfin, plusieurs d'entre nous n'ont pas fait Ramadan ou ne sont pas musulman-es, mais certain-es ont été les invitées d’iftars musulmans ; c’est la rupture du jeune en famille, ou entre HM2F, qui ont été plusieurs à organiser entre eux des iftars cette année encore. Ils ont trouvé que, en dépit d'un contexte politique parfois délicat (...), la communauté musulmane de France a vécu ce Ramadan de manière sereine, apaisée, conviviale.

   Après le piquenique et le temps de partage, 10 d'entre nous se sont rendu dans notre café oriental du centre ville pour boire un thé à la menthe accompagné d'une chicha (narguilé). Les discussion en amenant d'autres, certains d'entre nous ont parlé du voyage en Terre sainte (Israël-Palestine) que nous préparons ensemble pour novembre 2011 inch’Allah ; d'autres ont discutés fraternellement au sujet de la vie de couple en étant homosexuel-les ou bisexuel-les ; d'autres encore ont partagé leur point de vue sur le « salafisme » (de la racine arabe salaf – ceux qui sont passés), de la façon la meilleure de suivre l'exemple et l'esprit de l'islam des origines, du message de Paix et d'amour universel que porte l'islam en son sein : le Tawhid ; d'autres enfin ont partagé leur joie de faire partie de confréries mystiques soufis inclusives, ou le dhikr ("rappel", méditation) nous apprend à croire en un avenir radieux, en recevant la Lumière de notre bien aimé Seigneur.

L.Zahed, porte-parole et fondateur de HM2F












________________________________________













          Festival "Islam and the City"  -  Questionner les représentations de l’islam à travers l’art


Rebondir après une décennie anxiogène


     
        


      Après la "Rentrée des associations" (organisée cette année encore par le Centre LGBT de Paris, pour laquelle HM2F avait un stand afin de presenter le collectif citoyen), nous étions 12, dont 5 femmes et un ami journaliste d'origine libanaise qui vit en Espagne afin d'assister à la soirée de l'ICI autour de la naissance du punk Islam. Organisé avec la bénédiction de la bannière étoilée, « Islam & the City », car tel est le nom de cette 6e édition du festival, porte le sceau de "l’après 11-Septembre".

    L’Institut des cultures d’islam entend en effet s’interroger sur l’impact artistique des attaques du World Trade Center : Comment le domaine de l’art a commenté, analysé, interprété les événements du 11-Septembre durant cette décennie ? Qu’est-ce l’art, sous toutes ses formes, dit aujourd’hui de l’islam et des musulmans aux États-Unis et en Europe ? Quelles représentations de l’islam et des musulmans permet-il de montrer et de dénoncer ?

    Rythmée en quatre saisons : « ante 09/2001 » ; « 11/09/2001 » ; « 11/09/2011 » ; « post 09/2011 », la programmation permet de mieux connaître ces quatre périodes clés de l’Histoire (plus de détails sur le site de notre partenaire Saphirnews).

    Ainsi, nous étions plusieur-es HM2F à nous réunir le 17 septembre, pour une soirée déjantée avec ce que l’on nomme désormais le punk islam et le mouvement Taqwacore associant la taqwa, « conscience de Dieu », et le hardcore, en référence au punk rock bien underground des années 1970-1980). Nous avons visionné le film « Allah save the Punk », de Sabina England, et le concert de The Kominas, dont on attend de voir s’ils feront le poids par rapport aux bêtes de scène que sont Nina Hagen et les Sex Pistols…


    Puis nous avons diner dans un restaurant pakistanais non loin de la. Pour cette belle journee pleine d'energies positives et de benedictions, AlhamdouliAllah. Hum ! Du savoir, du son, de l’humour, de la créativité et de la convivialité en perspective. Après avoir honoré la mémoire des victimes mortes il y a dix ans durant les attentats de New-York - dimanche 11 septembre -, tournons la page du 11-Septembre et entamons ensemble une nouvelle décennie pleine de promesses, inch'Allah !

 

Paix, Amour, prospérité - L.Zahed, porte-parole et fondateur pour la commission "Couleur Islam" de HM2F












____________________________________________












" Homosexualité et Religions "  -  6ème forum des associations LGBT de la région PACA

                                          

Grâce à notre association soeur en Avignon, Des Ils et des Elles.


    Le collectif citoyen des HM2F était l'invité principal de ce forum interassociatif. Notre porte-parole était sur place, aux cotés de Daniel le président de l'association DIDE. Il était important pour nous d'être aux cotés de notre frères et soeurs d'Avignon, dans un climat d'homophobie et d'extrémisme religieux tenace. En effet l'exposition "Piss Christ" de Serano a été vandalisée par des extrémistes qui se disaient catholiques ; cette année encore, les déclarations de certains représentants du peuple contre la "théorie du genre" ont fait la une de l'actualité. Il est primordial pour nous par conséquent d'avançer uni-es, à Paris comme en province, quelque soit la diversité du milieu LGBT dont nous sommes le reflet.

    Nous avons par conséquent passé un excellent weekend à présenter nos associations respectives, à débattre et à échanger des idées ; nous avons parler notamment du 65ème festival d'Avignon qui s'est déroulé cette année du 6 au 26 juillet. Certains ont partagé la façon dont il ont été fortement émus notamment par la pièce de théâtre intitulée Bent, qui relate la façon dont les nazis ont traités les homosexuel-les durant la seconde guerre mondiale ! Une pièce jouée par des hétérosexuels majoritairement ; d’une puissance extraordinaire ! L’un des protagonistes : « Ne bouge pas, ne fais rien. De toute façon il va mourir », avant de demander à son amant de le finir à coup de pied. Les deux survivants, dont l'amant qui a du mal à exprimer ses sentiments, survivent - étoiles roses et étoiles jaunes cote à cote. C'est jouer de manière très expressive, émouvante, dure.
      Merci également à Madame Le député-maire d'Avignon, Marie-José Rouag, ainsi qu'à  Cécile Helle, vice-présidente du conseil régional de PACA.

            

    Tout au long de la journée, sur le stand qui lui été réservé, notre association a pu présenter certaines de ses publications - dont le Livre Vert et la Présentation exhaustive du fonctionnement démocratique de notre collectif citoyen. Puis nous avons déjeuner autour d'un buffet, avant une formation aux professionnel-les et bénévol-es associatifs de la région PACA - qui étaient au nombre de 25 ce jour là. Enfin, nous avons clotûré cette belle et radieuse journée par un cocktail dinatoire sur la terrasse de l'hotel Le Cube, où 35 personnes nous ont rejoins. Le dimanche matin, avant de prendre notre train, Ludovic de HM2F et Jean-Bernard Geoffroy du RAVAD ont visité la vieille cité médiévale qu'est Avignon, "en majesté" comme qui dirait.
       


L.Zahed, fondateur et porte-parole, pour le Bureau National des HM2F












________________________________________________













" Religions & Homosexualité " - Débat à Strasbourg, en collaboration avec la LDH et La Lune


  A partir de 19h au café-péniche Atlantico, le jeudi 29 septembre à Strasbourg.



   Après avoir été convié - en 2010 et 2011 - à Marseille, Lille, Avignon, Rennes*, bientôt inch'Allah à Bordeaux et Lyon, le collectif citoyen des HM2F a été représenté à Strasbourg pour un débat qui eu lieu le jeudi 29 septembre, sur le thème de "Religions et homosexualité". Le débat s'est s'articulé principalement autour de la question : quelle influence néfaste ont aujourd'hui encore les religions sur l'acceptation de l'homosexualité par la société ? La question du mariage entre personnes de même sexe a également été traitée. Nous étions à peu près une 50aine à assister au débat, en comprenant les principaux invité-es.

    Pour nous, il était particulièrement important d’avoir le panel le plus large possible en ce qui concerne ce débat, que nous voulions ouvert et animé ! Les intervenants sont : une doctorante en théologie protestante, membre du Carrefour des Chrétiens Inclusif ; un membre de l'association David & Jonathan ; un membre de l’association des juifs homos le Beit Haverim ; pour La Lune, Sandra Boehringer - Maîtresse de conférences en histoire grecque à l’Université de Strasbourg - ; pour HM2F, L.Zahed.

         

* Notre collectif citoyen a été présent aux 24ème rencontres de la fédération LGBT, les 2 et 3 juillet de cette année, pour l'adoption de nouveaux statuts.


Très fraternellement - L.Zahed, pour le Bureau National des HM2F










____________________________________________










Un mois de Ramadan passé en compagnie de nos frères et soeurs sud-afriain-es au Cap

Le témoignage de Ludovic Zahed pour HM2F...

     En Juillet et en août 2011, j’ai eu la chance de célébrer le mois de Ramadan au Cap en Afrique du Sud, conformément à la tradition Cap Malay. Une tradition qui remonte au XVIIe siècle, lorsque les premiers leaders musulmans, parfois de sang royal, furent exilés en tant qu’esclaves – les hollandais avaient espoir ainsi de réduire à néant la résistance culturelle en Indonésie et en Malaisie (c'est du moins l'histoire orale populaire telle que se la transmette les musulman-es du Cap de nos jours). Ils ne pensaient pas à l’époque qu’ils allaient implanter, par là même, l’islam en Afrique du Sud ; aujourd’hui au Cap près de 30% de la population est de confession musulmane et vit un islam familial, parfaitement intégré, apaisé.
    J’ai passé ces deux mois « d’hiver » - l’Afrique du Sud se trouvant dans l’hémisphère sud - au sein d’une famille cape townienne. Mais aussi avec mes frères et sœurs de TIC - The Inner Circle - qui organise, grâce à l’imam Muhsinh Hendricks son fondateur, des Jumu’a inclusives pour la prière du vendredi . TIC organise également une soirée d’iftar pour le mois de Ramadan, pour laquelle on nous a demandé, à moi et à Qiyaam mon partenaire, d’être tour à tour imam pour la prière du Tarawih - veillée de méditation lors du mois de Ramadan - car nous sommes tous deux havith al-qur'an - nous connaissons une partie du Coran par coeur - ; ce que nous avons accepté de faire lors de l'iftar à TIC du vendredi de la 13ème nuit du mois béni de ce mois de Ramadan 2011.

             
   
    Mais avant cela nous avions déjà commencé par fêté avec TIC, quinze jours très exactement avant le début du mois de Ramadan, ce qu’ils appellent Laylat al-barat : une ancienne tradition cape townienne, d‘origine soufi, qui consiste à méditer ensemble après la prière du coucher du soleil. La tradition mystique islamique soufie  est très ancienne au Cap. Certains mystiques de la région méditaient parfois des heures durant sur une colline ou au creux d’une vallée escarpée. Ils sont aujourd’hui enterrés sur le lieu même de leurs méditations. Certains d’entre eux croyaient aux pouvoirs de l'esprit humain : « si vous touchez l'océan de votre doigt, vous pouvez le mener a ébullition »... (émission sur radio 785 – Le Cap).

                 
   
         Aujourd'hui autour du Cap il y a de nombreuses « karamat » - des sanctuaires construits autour de la tombe de ceux qui sont considères comme de saints mystiques soufis depuis plusieurs générations, réduit en esclavage par les gouvernements européens de l’époque. Je me suis senti proche de cette histoire car nos ancêtres, en Afrique du Nord à l'autre bout du continent, furent également réduit en esclavage par leurs voisins européens, et ce dans leurs propres pays.
    Aujourd'hui pourtant l'Afrique du Sud est la nation arc-en-ciel , comme l'appellent l'archevêque anglican Desmond Tutu et l'ancien président Nelson Mandela, dont nous fêtions l’anniversaire lors de ma visite dans ce beau pays. En effet l'Afrique du sud, après des siècles d'esclavages et de ségrégations raciales, est l'un des pays les plus respectueux de la diversité humaine,  avec l'inscription de la protection du droit de toutes les minorités dans sa constitution postapartheid ; même si la population générale aura encore besoin de temps afin d’être pleinement émancipée, en pleine possession de ces moyens intellectuels et financiers. Je ne serait pas de ce qui juge de manière ethnocentriste ; il faut du temps au temps, n'est-il pas ? N'oublions pas qu'il y a un peu plus de quinze ans à peine, les "noir-es" d'Afrique du Sud n'étaient pas considéré-es comme des citoyens, ils n'avaient pas même le droit de se faire soigner à l'hopitâl, et la cause première de mortalité chez les femmes "noires" étaient alors l'accouchement (...).



    Enfin, mon séjour en Afrique du sud fut l'occasion pour moi d'officialiser mes fiançailles avec mon partenaire Qiyaam Jantjies Zahed, dans un pays qui reconnait les unions civiles ET  les mariages entre personnes de même sexe. J'avais "rencontré" Qiyaam lors de ma première visite a TIC en 2010, puis nous avons appris à mieux nous connaître lors de la cession 2011 de l'AIR, avant de décider de nous engager sentimentalement l'un a l'autre durant les deux mois que nous avons décidé de passer ensemble durant cet hiver 2011. Ma première visite en Afrique du Sud m’a fait croire de nouveau à notre humanité ; j’effectuais alors un tour du monde pour les enfants du Sida – pour l’association TDMES. A Cape Town aujourd’hui, je crois de nouveaux en la fraternité ; cette visite-ci me permet de croire également de nouveau en l'amour, AlhamdouliAllah - grâce en soi rendu au Seigneur !


Votre frère en humanité, votre tout dévoué L.Zahed.









                     _______________________________________









                                                         Double discrimination et Sida


                                                       

            Le collectif citoyen des HM2F fait partie du comité associatif dédié à l'essai ipergay. Le site IPERGAY a été mis à jour, veuillez cliquer ici pour en savoir plus ; et après la conférence sud le Sida en Juillet 2011, une interview du Pr. Molina, responsable de l'essai IPERGAY.

    Vous voulez en savoir plus sur la transmission du VIH/Sida ? l'une des façons dont le VIH se transmet est par voie sexuelle — mais comment le virus infecte-t-il la personne qui y a été exposée lors de rapports sexuels?  Consultez en ligne l'article intitulé " De l'exposition à l'infection : la biologie de la transmission du VIH ". Nous ne rappelerons jamais assez que le Sida n'est pas une malédiction, qu'il faut s'en protéger comme de toute autre forme de maladie humaine ; et rappelons-nous que nous n'en sommes plus aujourd'hui à l'époque où il fallait cacher sa maladie ou en avoir honte ou pour laquelle l'on devrait s'excuser.
    Signalons enfin que l'infection par le virus du sida dans des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du nord s'est propagée, prenant l'allure d'une épidémie, en particulier dans les milieux des homosexuels et bisexuels, selon une étude publiée par le journal spécialisé PLoS Medecine – la première menée dans ces pays musulmans où le sida est encore considéré parfois comme un tabou, et où les «MSM» («men who have sex with men» ou «hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes») vivent le plus souvent dans l'ombre. 







les aventures de
Nordine, un gay dans la cité - n° 4
(par notre frère Musiik)












RETOUR  HAUT  DE  PAGE

Publié par L.Zahed - fondateur et porte-parole de HM2F
Share       

desinscription@homosexuels-musulmans.org

http://www.homosexuels-musulmans.org/
homomusulmans@gmail.com










English


A  citizen network for an
inclusive Islam of France

Trimestrial  Newsletter   |   JULY -  SEPTEMBER  -  2011

                  SUMMARY                                 (please click on the links below)                                    

Articles of the HM2F citizen network

National and international News

The monthly HM2F Gazette

Adventures of Nordine



النشرة 
الأخبرية




__________________________________________________________________________________
1  -  "Masculinity, Femininity, diversity of genders  sexualities "  -  Calem | 10th to 12th of December 2011
__________________________________________________________________________________
       
     By the grace of God, in December 2011 and for the second consecutive year, the Conference of Associations, LGBT, European and Muslim - CALEM. This conference is organized at the initiative of HM2F(since 2010 in Paris), according to the advice and mentoring through ICT (since 2010) and Merhaba (since 2011).
     The conference theme this year will be Calem, "Masculinity, femininity, gender diversity and sexualities: Islam as an inclusive culture, a spirituality of universal peace." LGBTQIA our associations - as well as Muslim feminists who areour guests - defend the idea that they contribute to the questioning of patriarchy that is not Islam. Our position is well in the forefront of the development of a peaceful representation of Islam in reclaiming our cultural heritage, reinterpreting the scriptural sources of our point of view. This is a responsible approach unique, valuable, historical, revolutionarybecause as well as peaceful .

                 

    Calem is an initiative of the collective citizen HM2F (Gay-es-Muslims of France - the international coordinator of the conference Calem). Calem 2010 conference was hosted by many sisters HM2F associations, such as LGBT Federation of France, The Inner Circle (South Africa), Trans Help (France), the International Committee IDAHO (International Day against Homophobia) or Amnesty International, we thank again warmly for their support (for details, cf. the quarterly newsletter mailed to our collective citizen on 1 January 2011).
    In three days, we welcomed 80 participants from 11 countries (including four Maghreb countries), the Manifesto Calem | 2011 and demanded a "moratorium on criminalization" of homosexuality (a few months before what we call today ' Today the "Arab Spring" and the declaration of the UN in early 2011, stating that "LGBT rights are human rights").

     This year the opening ceremony and the cocktail party for the conference will be held at the City Hall of Brussels, with our brothers and sisters of the association Merhaba, because from the beginning, even if the group of citizens HM2F appears with a message of peace - the one where everyone-e can choose to be homosexuals and Muslim-e, at a time - we do not design for all our work in collegiality and sharing; Calemhas been announced from the start as a college project and citizen.
    From this point of view also Calem 2011 conference promises to be even more productive and efficient as it is now based on an international network of support for Muslim-es-inclusive ves your always working in their own way and respecting and valuing their-es in a truly inclusive Islam (for details, cf. Article 2 of this quarterly newsletter).

CALEM | 2011 Presentation file, here

Previewed program ; activities, main guests, here.


Organization ? Regestritation form, here

Journalist? Press Kit



L.Zahed, spokesman and founder ; for the National Bureau of HM2F.













__________________________________________________________________________________
2  -  "I am a Muslim" - an international support network for a truly inclusive Islam.
__________________________________________________________________________________

    INIMUslim is the only network created by and for Inclusive Muslims, to advocacy against all discriminations worldwide,  toward a full acceptance of gender and sexual diversity within Islam.

   The second objective of the conference Calem | 2011, will be to present our international network of Muslim Inclusive, now consolidé. This is a historic initiative, this is indeed the first international network by and for CRE Muslim-es - the confession or origine - dedicated to supporting citizen-ing of belonging to a minority is sexual.

    Notre
inclusive network of Muslims is indeed the vanguard of thinking about Islam and sexual diversity and gender orientation. In early 2011, our sister organizations gathered in Cape Town (South Africa - report of the conference AIR | 2011 here) and decided to create an International Network of Inclusive Muslims: INIMuslim [1].




     Calem confederation is now becoming more structured, with specific projects, undertaken in the collegiality and respect for the views of each person, without any patronage and inclusiveness. Confederation Calem now administers the regional hub of the European international support network called INIMuslim; conference Calem is the tool that Europeans have used the past two years to strengthen our dynamic Muslim inclusive, European and international.
      The goal of our network INIMuslim is to provide a useful basis and practical to address the issue of Islam & sexual diversity, and help Muslims to reconcile their cultural heritage with their sexual orientation or gender to strive together in peace towards common goals to our network which aims to develop an inclusive approach to Islam.
       INIMuslim is a joint initiative of organizations and associations officially registered throughout the world, working internationally for the inclusion of marginalized Muslims on the basis of their sexual orientation or gender (LGBTQIA), pleading for time against "homophobia" and "Islamophobia" in order to defend their human rights.


[1] In English: Intenrational Network of Inclusive Muslims; INI MUSLIM Arabic means "I am Muslim." CALEM conference (in Arabic it refers to the "pen of Destiny") is the symbol of our joint commitment to take control of our destiny, but we now refer to the dogmatic interpretation of one or the other, tracing, together in true fraternity and collegiality, our own way: no, we are not less human than anyone else and yes, we are Muslims; Ini Muslim!



Imam Muhsinh Hendricks, founder of ICT and founding member of INIMuslim, plead the cause of Muslims are inclusive-tive to the Committee on Human Rights and the UN Human at the meeting is scheduled with him in October 2011 in Geneva. Even if this year the UN has developed a statement that the rights of citizen-sized LGBT human rights, this statement does not necessarily binding effect on the policy of the member countries of the UN .

We must now argue for a UN resolution, forcing governments around the world to cease all forms of stigmatization and criminalization of emotional and sexual relations between consenting individuals and sex, because recall of nearly 80 countries criminaisent that homosexuality, 7 are Arab countries that kill because of their homophobic and misogynist interpretations of Islam.



You are a citizen / a network, and you want to be a part of INIMuslim? More details here.
Contact:  CALEM.conference.2010@gmail.com  or  homomusulmans@gmail.com









INCLUSIVE   MUSLIMS ?

The sacred union of feminist and LGBTQIA activists against dogmatism

   

      

Amina Wadud, Muhsinh Hendricks, Abdennur Prado, Catherine Gouffau

    CALEM  2011

  The conference offers trainingworkshops and free intellectual exchange, the times of spiritualdiscussion.
   One of the main day of the conference Calem there will be dedicated to the empowerment ofcitizen-ing of belonging to a minority is LGBTQIA *, this session is entitled: "The Sufi dervish tranceand unconditional love for diversityhuman"Some coupleswill benefit from this historic opportunity to celebrate theirreligious marriage in the presenceof our two illustrious imamsinclusive, Amina Wadud &Muhsinh Hendricks
.

   

L.Zahed for the group "Prayers and Meditation" - HM2F





Two years of constant work and
  of energies channeled, put
  now in common

     INImuslim, this international network of support for Muslim-es ves-inclusive, has taken two years of our work voluntary associations; this to support our brothers and sisters-are discriminated against because of their sexual orientation or gender, so that reconcile their cultural heritage and personal life (coming out, sexuality, married life, etc. .*) in peace.

    Indeed, nearly two years ago (ICT association created by Imam Muhsinh Hendricks ) proposed - at the conference AIR | 2010 - some of its partners to work together in a collegial and fraternal, but nevertheless serious and monitored. This gave rise to meetings, debates, internal publications to our emerging network and this for two long years.
     Today we make public the information collected two years of reflection and consultation, as well as the efforts and resources used to create an international support network and a truly inclusive Islam. These documents provide the basis for a membership form to our network now consolidated.



    We would like to recall here that the creation of such a network was proposed by ICT, a detailed proposal and explained, in collaboration with its partners, including Strategic Plan at the closing conference Calem | 2010 and at the meeting about the affiliation of three days held in AIR | 2011 a conference in April 2011 for the 8th time in ICT in collaboration with several organizations including Merhaba (Belgium), Bedayaa (Egypt), HM2F (France) . We propose that this formula is presented to any of our sister organizations and potential partners at the next conference to be held Calem this year in Brussels.

* We support our brothers and sisters every day for their coming-out, their seroconversion, to accommodate their family and sometimes advice. This can be done through a few words thrown on the pages of a website here or there, very vague, paternalistic view or infantile.
We recall finally that it is not about to see stigmatize "homomusulman-es" as supposedly unable to support themselves, it is equally difficult for a young gay man to support themselves in some "neighborhoods" of France that deep in the province of France (see the first newsletter of HM2F, the article entitled "down withextremism on all sides "). But some are not, probably never will understand that he / she denies itself for us.Should we care about them or do we instead choose to keep moving?


Lover whispers to my ear,
"Better to be a prey than a hunter.
Make yourself My fool.
Stop trying to be the sun and become a speck!
Dwell at My door and be homeless.
Don't pretend to be a candle, be a moth,
so you may taste the savor of Life
and know the power hidden in serving."



Djalla Al-Din Rumi - Mathnawi V. 411-414
NEWS       Share       

FREEDOM  OF  WORSHIP  AND  SECULARISM  -   While the debates were a time focused on the issue of secularism and the place of Islam in society, this is not seen as a priority by professionals in the field, according to the new study by the Migration and Citizenship Center of the French Institute for International Relations (IFRI). Yet today some mayors would consider to reject adolescents who fast during the month of Ramadan from summer camps, while others prohibit Muslim youth camp facilitators to fast on their workplaces, and still others refuse some Muslim children to bring a picnic basket that is not "secular" ... Really!? About what kind of secularism are we talking nowadays in France!?
Meanwhile
, the Education Minister Luc Chatel said they had not yet taken desicion about mothers wearing a headscarf who wish to continue to accompany their children to school or on school trips. While some are mayors of France are zealous regarding the way they treat Muslim citizens; all of that despite the principle of secular and political neutrality  regarding religious matters, which would truly be secularism? Questions that are also debated among our neighbors in Europe.

            




WOMEN  IMAMS  -     Some dogmatic Muslims eventually recognize that women can be imams, according to an Islamic tradition old of several centuries... Would it be the same for individuals belonging to a sexual minority? Would they recognize, eventually, that we are human beings equal to anyone else? Nevertheless, the problem is that this opportunism does nothing to solve the fact that religious dogmatism is still an obstacle to free will and equality between all. Yet Islam is not a rigid dogma, it is a philosophy of life that breathes and aspires to peace, and the Qur'an gives the example of several women who were Prophets - in the sense of God's messengers - in their country , the most famous of which is the example of the Virgin Mary.

          
-  ISSUEs  -  The "Renaissance", the "reform" of Islam ...? Is the solution in desobedience toward islamic autoproclamed "authority"? Islam has no clergy - although some "elites" are trying to muzzle, in France or elsewhere, free speech of Muslims. Is the solution then to reclaim our spiritual heritage, freely? This is what we call in Islam ijtihad. For example, Dr. Akram Nadwi is about to publish his book the forgotten heritage of women scholars of Islam and putting forward the idea that the view about Islam was exclusively from a male point of view - of course - biased interpretation of Islamic texts. Today, what will happen about the "women children" of Saudi Arabia - that the king wants to emancipate according them the right to vote -? What about Egyptian women in everyday life? What about Libyan or Tunisian women? Migrant  and lesbians women ? But there is still hope: in Indonesian, the biggest Muslim country in the world, we want more women imam!
The Arab world is in fact much more complex than it may seem from "here" - "too complicated" for some people's "simple" minded analysis. Meanwhile, the work of Amina Wadud - first woman
openly and resolutely "post-modern" imam - is now discussed even among women in the Muslim community of China, Fatima Mernissi, the famous Moroccan feminist, is questionning democracy and the relationship between masculinity, despotic power or the so called "Islamic" veil among women of Medina and at the time of the Prophet ASWS. As such, Islamic feminism is indeed, according to some authors, more radical that "secular" feminism. The future is on and women, as individuals belonging to a sexual minority - LGBTQIA ... -, and our imams are at the vanguard, by the grace of our beloved God!
                









-  QUEER  JIHAD  -  Depicting the struggles of individuals and key organizations in the field of reconciling faith and sexuality, "Queer Jihad" looks at a global movement that defies stereotypes. Whether in a Western "post September 11", or within the totalitarian regimes of the East, a new generation of LGBT Muslims is seeking their own voice, fighting for their rights, and face changes in the world. The author, Afdhere Jama, was born and raised in Somalia. He is the author of "illegal citizens" about sexual minorities in the Muslim world, he lives in California. Note also the opening of an inclusive mosque in Washington DC, where some services will be led by Imam Abdullah Daayiee, sustained by the MPV - the American Muslim fro Progressive Values association.
See also the "double Comminges-out", as a gay man and as a Muslim, an interview with Prof. Scott Kugler.
Also note that the journal of the Institute of the Arab world, "Qantara", celebrates its twenty years.

                  









 -  DOUBLE  DISCRIMINATION  -  The young Belgian researcher Dominique Goblet led a study about Handicap and homosexuality: double taboo, double discrimination? A survey by the Department of Psychology at the Notre-Dame de la Paix university in Namur, whose findings were recently revealed. What is life like when you're with disabilities and gay? Few studies exist, and this research tends to "analyze how individuals 'combine' homosexuality and disability claim and affirm their emotional and sexual life." According to respondents, in the survey, people both disabled and homosexuals are "more stigmatized because of disabilities than sexual orientation," disability is more visible and pervasive in everyday life. Dominique Goblet recalls that after discriminations "based on racial prejudices, disability is the second source of discrimination, both in Belgium and France."










-  ASYLUM  -   A Dutch study highlights the persistence of prejudices and practices contrary to human rights in the reception of lesbians, gay, bisexual, transgender or intersex (LGBTI) asYlum seekers in the EU. Each year, they would be 8000-10 000 LGBTI men and women to flee their country and to seek the protection of European states, or 2 to 3% of total asilum seekers in the EU. The estimation comes from a study by the Free University of Amsterdam and the COC's main homosexual association of the Netherlands. "Fleeing Homophobia" pinpoints the differences in treatment in the receptiveness of EU countries for these refugees. Some believe that in Iran gays are "tolerated", even while three young Iranians are hanged - Sunday, September 4th 2011 - for homosexuality, in the almost complete indifference. Other conduct  "phallometric!" tests? in Europe  concerning the right of asylum to LGBTQIA individuals it  is simply the cacophony.

Meanwhile, we are unable to assist new arrests in Cameroon (an Air France pilot refused expulsion this summer of a young Cameroonian), Ghana, Morocco - where the situation is highly controversial - and in other African countries, for homosexuality; the dangers are increasing in Syria because of the repressive regime - which, like all totalitarian regimes stigmatizes the weakest.

    








-  GENDER  -   80 UMP - right wing, party in power in France - deputies wrote to the Minister of Education to protest the presentation of gender identity in the new official French SVT (Life Sciences and Earth) textbooks - while others fear for their children and sustain the childish amalgam between gender, homosexuality and pedophilia. Eric Fassin, from l'Ecole Normale Supérieur said that in this case the French Deputies, ignorants, confuse gender and sexuality. Luc Chatel will soon take a quick decision, on this particular issue, stating that he decided not to remove the offending textbooks. In addition, the association FHEDLES (Women and Men, Gender, Rights and Liberties in churches) runs a center for ten years called "Gender in Christianity" which is about the critical study of the construction religious of gender and  its modes of influence in civil society.
The center "Gender in Christianity"  it is 2000 literature references available at the Library of the Saulchoir (43bis rue de la Glacière, 75013 Paris), series of academic conferences, allocation for a fellowship; for contact: contact@fhedles.frHave a look also at the book "Being a gay couple, married life and masculine homosexulity masculine in France" published by University Press of France.

       






- HOMOPARENTALITY -  July 27th 2011, in the columns of Liberation - famous left wing neswpaper -, Secretary of State for Health Nora Berra was in favor of co-parent status, particularly for homosexual couples (Nora Berra supports the co-parent status but does not want to hear about "two mothers"). Asked by Yagg, Hervé Lancelin, co-chair of the association ADFH (Homoparental Families Association) welcomes this initiative: "It's encouraging that some people have the courage to express their personal beliefs on this subject. Whether right or left, we will always defend these positions. "One can also question the fact that it is the Secretary of State for Health and not for the Family, Claude Greff, which has expressed her position. According to Mathieu binge - spokesman of the APGL (Association of gays and lesbians Parents ) - "it was probably too binding for the government  Secretary of State for the Family to be publicly in favor of this co-parent status. The government's position is very obscure. "

       







-  TRANSIDENTITY  -
 The French transidentitaires unfold. How a father of two, a veterinarian, can after 25 years of marriage realize who he really is - a woman! - And question everything in his life was precisely determined by a wrong gender  identity? How close entourage, family and friends, should they accept such an upheaval? Sometimes the obvious, long repressed, eventually win brilliantly after a long gestation. The buried memories rise to the surface, the pretenses laboriously built to strengthen a wall that separates us from ourselves are broken: it is a cataclysmic identity update. It is this inner journey as you discover it in the book "Becoming who I am", Delphine Philbert. While in Africa, too, transgender African began to organize; Victor Mukasa, Ugandan transgender activist, presents an overview of the movement on the Continent. See also the article on the transsexuals in Quebec, the measures recommended by the Association of Canadian lawyers to fight against homophobia, transphobia, and the blog on "Exitrans" - pride march of trans - planned for this year's Saturday 1st October 2011 ; and remember that the 3rd and 5th of September 2011 in Brussels took place also the first international meeting of intersex

           









-  MARRIAGE  OPEN  TO  ALL  -   While some of our francophone neighbors trace the history of the long struggle for LGBT rights, some democrats believe that the denial of a law that would open marriage to all, that is the real communitarianism. That is the reason which the association  of homoparental families pinned the new Defender of Rights; that does not forbid anyway some French politicians to continue to support marriage open to all citizens.
Otherwise in France, Sophie
Lichten, Vice President of the IDAHO Committee, responsible for trans issues, & Sarah Colin, president of the association Balad'loisirs, were married Saturday, September 10th, by the mayor of Montreuil (Paris suburb - video above). And the first "Brit Ahava" - jewish religious marriage for homosexual couples - was conducted Sunday, Sept. the 4th by Samuel, co-chairman of the Beit Haverim. This blessing took place as part of the union of Judith & Angelique. May we have in the future the blessing to follow their example! Recall that the LGBT Jewish Congress met in Paris in late June 2011 - cordial Shalom. The futur is going on!








-  ULTRAMARINE   ISLAM  -   If it is more discreet in the Caribbean, Islam is lived openly in Mayotte and Reunion, where Ramadan rate daily Islanders' life. It is France's overseas colonial territories.
In the Caribbean, Islam is cosmopolitan. Heterogeneity that is found in places of prayer. There are three of them in Martinique: one founded by the Malian first arrived on the island, the other held by a converted Martinique, and the last, most important, brings together Muslims of all backgrounds and is led by a Senegalese imam who had studied in Saudi Arabia. In Guadeloupe, one of the places of worship is called "Mosque of Africans" set up in an apartment in Pointe-à-Pitre in the first Malian Island, Muslims from all backgrounds meet there. The second was founded by Guadeloupe converted and it is they who use it exclusively. A community rather fragmented then. In Mayotte, the fifth overseas French department since March 2011 - and where Islam is the religion of 95% of the population - when Ramadan comes, the Mahorais "renew the painting of their house and furnitures inside and outside "... (full article on Saphirnews). Learn more here about the 41% of Muslims that are practicing Ramadan, in France. Or about the fact that the integration of Muslims in France is based on the work of volunteer, more often within associations.

  .    







-  FRANCE  &  CULTURE  -  Our French national radio proposed in July 2011 great shows, still available online (in French):



TIMETABLE - HM2F

______________________


Our agneda is now available online,
please click on the image below ...












________________________

MARRIAGE
open to all,
yes I will!


Sustain Act Up's campaign (here).









In Spain
, a congress will be held soon to advocacy for the World Gay Marriage - ExpoGays 2011 at the Congress and Exhibition of Torremolinos, 14th and 15th of October 2011. Organizers say they want to collect one million signatures to legalize gay marriage throughout the European Union.
I sign here!





In Ireland, since the beginning of the year, the Irish  LGBTQIA citizens finally right to a civil union. A belated recognition, but not complete, however. If the union in Ireland is higher than the French PACS (because it aligns with the marriage, especially for pension rights or the protection of the marital home), it does not confer any right to same-sex parents: no adoption or recognition of non-biological parent.

Therefore an Irish Association has released a short film on the internet, Rory's story, to show how the prohibition of marriage for same-sex couples is discriminating against families and children in Ireland. This initiative requests the maximum number of people to see and show the film ...






InArgentina,
gay activists have applauded the new sign that the marriage of same-sex couples, allowed for more than a year in the country, won all backgrounds. Argentina was the first Latin American country and the tenth in the world to recognize marriage as of right of same sex after the vote by parliament in July of the ad hoc law. In the first year after enactment of the law, 2,697 gay marriages were celebrated in the country.





In Belgium,
that's been 8 years that marriage between same sex is permitted. Since then, 8,000 couples gay and lesbians have already said "yes." Here are some specific numbers. If there are weddings, there are also divorce. And logically, they only increase since the entry into force of the law. 617 gays and lesbians 822 have divorced, or 6.7% of gay   male and 10.6% of female marriages.
The law is too recent, it is impossible to compare the divorce rate for gay and that of the straight. Note also that the Belgian gay couples also have access to legal cohabitation agreement, a sort of PACS, which is not included in these statistics.




In United States,
there are more and more gay couples. The latest figures from the U.S. Census Bureau, shows that the number of same-sex couples increased from 594,391 in 2000 to 901,997 in 2010, an increase of 52%. Recent studies attempting to prove that allow couples to recognize their union view of civil society, reduces their stress: Lee Badgett, research director of the Williams Institute on Sexual Orientation Law & Pulbic Policy  (UC) indeed shows that marriage open to all has a small impact on society, but an important impact on same sex couple's self-estime and happiness.
Another interesting fact: since 2000, 50,000 same-sex couples were married in the States where such unions are allowed, including Massachusetts, Connecticut, Iowa, Vermont and New Hampshire and recently even by an Indian tribe. However, the number of lesbians or gay couples raising children has not changed in ten years. While gay marriage is becoming more and more for granted in the United States, adoption seems to announce itself as the next battle for activists concerned by gay rights, even if the ultra-conservatives continue to pray for a "healing " of America that should be, they believerid of " gay "and Muslims.





In Israël, while some
rabbis argue seriously that the gay marriage cause earthquakes (!?), a rabbi married gay... with lesbians! Rabbi Arel Harel units boys and girls gay and Orthodox, to enable them to be parents respecting religion .. Such marriages still raises questions: how they make up for the bride and groom the lack of mutual love, physical attraction, the temptations of infidelity?

(click on the picture to see the video)
Sari and Avi, who met with the rabbi, appear to live with it. They express their happiness on the site Kamoha, which relays the initiative of the rabbi, "Harel introduced us, and we had the right click. It is not love, it's chemistry, a sense of understanding and partnership, but also trust and affection. "Harel said that in six years, he married a dozen couples and many of them are now parents ...





In Chile, -
while in Colombia activists also organized themselves - the LGBT rejoice. As he promised during his campaign for the presidency, Sebastian Piñera, who seized power there a year and a half ago, presented his project for the Chilean version of the PACS for heterosexual and homosexual couples to the press.

Called "Agreement of union" (AVC), that "pacs" can be established before a notary or municipality. It helps regulate the rights of inheritance, health insurance, pensions for unmarried couples, regardless of their gender. Without them being required to live together prior to the contract.

"We must understand that there is no single type of family," the president said. "There are many forms of expression of family." "This bill deals with on a level playing field for opposite-sex couples and same sex, because in both cases it is possible to develop love, affection and respect," also announced the head of the state at that time.





In Taïwan,
for the opening of marriage to same-sex couples, LGBT associations saw the big picture. Sixty couples of lesbians have decided to celebrate on the island, at a collective grand ceremony  end of August 2011. This was announced by AJ Wang, one of the organizers of the event.

"We want to show the public that many gay couples do not hesitate to commit to one another and deserve to be recognized as such and be treated fairly," said AJ Wang. The ceremony should take place in the capital, Taipei, in late August. Thousands of tickets to attend were sold. According to organizers, the marriage has attracted huge visitors from China, Thailand or the United States.
Remember, gays and lesbians have not the right to marry in Taiwan but the government was the first in Asia to prepare a bill to open marriage and adoption to homosexual couples. It was in 2003. At the time, the Taiwanese President Chen Shui-bian, a former lawyer forTaiwanese dissidents had announced that his country was preparing to authorize the marriage of same-sex couples. Prior they change their mind, telling that society was not ready for such a development.

In Italy, still no openings toward sexual minorities, but instead, an investigation is opened against Gaetano Saya, megalomaniacal leader of the splinter group for national law. He would recruit militia to clear the Italy for foreigners and gays.

His party, which claims the hard wing of the former neo-fascist MSI (now dissolved), adopted the symbol of "black sun", a badge straight out of the mystical SS. Saya and his followers do not hesitate to make installation in shoddy uniforms very similar to those of the executioners of the Third Reich.













Night of Destiny - 27th night of the holy month of Ramadhan; HM2F at the central Mosque of Paris


        In this Friday, August 26th, 2011, we recite together the prayer of breaking the fast:

Allahumma laka Sumter, wa `ala rizqika aftart,` alayka tawakkalt wa, wa bika lover, Dhahab adh-dhama'u batallat he wa-`urûqu
wa al-Thabut ajru bi'idhnillâh. ighfir Li Ya rabb al-`alamin. al-`Anan has Hamdulillah illadhî fasumt wa razaqanî fa'aftart
(Translation: Allah, I fasted for you, and living with the life you have given me, I broke my fast. I rely on You and in You I believe. The thirst was quenched and the veins are moistened and the reward has been established by the will of Allah. Forgive me Lord of the Universe. Praise be to Allah who gave me the strength to fast and gave me something to break my fast.)


     

We were 14 to us to be together that night - the night of destiny - to celebrate together at the Paris Mosque, the 27th night of the blessed month of Ramadan.

       

    Certains d’entre nous se sont réunis avant le dîner d’iftar, afin de prier ensemble pour la prière du coucher du soleil – le Maghrib. Ensuite, nous sommes allés au restaurant de la mosquée de Paris non loin de la salle de prière centrale, afin de dîner autour d’une soupe traditionnelle – hrira – et d’un couscous à la viande ou aux légumes.
    Après le dîner, certains d’entre nous sont retournés dans la salle de prière de la mosquée afin de faire avec les milliers de musulman-es présents ce soir là, la prière de la nuit – el-‘esha – ainsi qu’une partie de la veillée de prière nocturne pour Ramadan – tarawih.
    Les HM2F remercient tout particulièrement la mosquée de Paris pour nous avoir accueilli-es, ainsi que nos sœur Brigitte – de la Communion Béthanie – et Marina – présidente du Carrefour des Chrétiens Inclusifs : « C’était une très joyeuse soirée cher frère+ Que vos prières arrivent à son Cœur miséricordieux. B. et M. ».
    Nous remercions enfin Saphirsnews - qui étaient présents à nos cotés pour un reportage - pour son engagement à nos cotés afin de mieux faire connaitre qui sont les homosexuel-les musulmans-es de France.

     Some of us got together before the iftar dinner, to pray together for the sunset prayer - the Maghrib. Then we went to the restaurant of the Mosque of Paris not far from the central prayer hall for a dinner around a traditional soup - hrira - and a couscous with meat or vegetables.
     After dinner some of us returned to the prayer hall of the mosque to do with the thousands of Muslim present that night, the night prayer - el-'esha - and part of the night prayer vigil for Ramadan - tarawih.
     The HM2F thank especially the Paris Mosque for hosting us, as well as our sister Brigitte - of the Communion
Bethany - and Marina - President of Crossroads of Inclusive Christian: "It was a very happy evening dear brother + Let your prayers come to his merciful Heart. B. and Mr ".
     We thank Saphirsnews for its commitment to our side in order to better know who the homosexual Muslims are in France.

   

NB: also two private iftars were organized by former Secretary of HM2F as well as the current treasurer in their homes, respectively on the 14th and 21th of August 2011.



Respectfully, L.Zahed – founder and spokesman of the citizen network, for the "Prayer and Meditation" group of the HM2F.

                          









________________________________________
















The Picnic for al-'Eid all together, Tuileries of Paris

The feast of the end of Ramadhan

    On this Sunday, September 4th we were 15 (including 7 new members and supporters, six women and a professor at a Paris synagogue and a friend of two HM2F). After sharing food and drink, we performed a sharing between the blazing sun and a few drops of rain.

     Many speak of their holidays, the end of Ramadan, the pleasure they have had to share experiences with their families as they had not done for several years; but with the support of others in HM2F, several of us achieves the reconciliation, to some extent, of the different facets of our identity. Some say the contrary that this first Ramadan, they have done for the first time being openly gay or lesbian, was full of old demons. "



        Finally, several of us have not done Ramadan or are not Muslims, but some were invited to iftars with Muslim  family or between HM2F. They found that, despite a sometimes difficult political environment (...), the Muslim community in France has experienced this Ramadan in such a serene, calm, friendly way.

        
After the picnic, and the sharing time, 10 of us have been to our coffee in eastern downtown to drink a mint tea with a shisha (hookah). The discussions were eclectic; some of us have talked about the trip to the Holy Land (Israel-Palestine) we prepare together for November 2011 insallah; while others have discussed about the fraternal life of couple being homosexual or bisexual;, others shared their views on "Salafism" (from the Arabic root salaf - those who have passed), how best to follow the example and the spirit of the original Islam, the message of peace and universal love that Islam carry in its midst: the Tawhid; still others shared their joy of being part of Sufi mystic inclusive brotherhoods, where dhikr ( "recall", meditation) are taught to believe in a brighter future by receiving the Light of our beloved Lord.



L.Zahed.












________________________________________













          Festival "Islam and the City"  - Questionning representations of Islam through art


Rebound after a stressful decade


     
        

After the "Back of associations" (organized this year again by the LGBT Centre  of Paris, where HM2F had a booth to present our citizen network), we were 12, including 5 women and a Lebanese journalist who lives Spain to attend the evening and see the documentary about the birth of punk Islam. Organized with the blessing of the Stars and Stripes, "Islam & the City" because that is the name of the sixth edition of the festival, carries the seal of the "post-September 11".

     The Institute of Islamic cultures, in fact intends to question the artistic impact of the attacks on the World Trade Center: How the field of art commented on, analyzed, interpreted the events of September 11 during this decade? What art in all its forms, said today of Islam and Muslims in the U.S.A. and Europe? What representations of Islam and Muslims allows it to show and condemn?

     Rhythm in four seasons, "ante 09/2001", "11/09/2001" "11/09/2011", "09/2011 post", the programming can learn more about these four key periods of history (more details on the website of our partner Saphirnews).

     Thus, we were several HM2F to get together Sept. 17th for an evening with what is now called Islam and the punk movement ,Taqwacore, combining taqwa -"God consciousness"-, and hardcore, in reference to the punk rock underground (1970-1980). We watched the film "God save the Punk," by Sabina England, and
The concert of Komine which is waiting to see if they will make the weight of animals on scene like Nina Hagen and the Sex Pistols ...




    Puis nous avons diner dans un restaurant pakistanais non loin de la. Pour cette belle journee pleine d'energies positives et de benedictions, AlhamdouliAllah. Hum ! Du savoir, du son, de l’humour, de la créativité et de la convivialité en perspective. Après avoir honoré la mémoire des victimes mortes il y a dix ans durant les attentats de New-York - dimanche 11 septembre -, tournons la page du 11-Septembre et entamons ensemble une nouvelle décennie pleine de promesses, inch'Allah !



    Then we had dinner in a restaurant not far from there; a Pakistani one. For this beautiful day full of positive energy and blessings, AlhamdouliAllah. Hum! Knowledge, sound, humor, creativity and usabile perspectives. Having honored the memory of the victims died ten years ago during the attacks in New York - Sunday, September 11 - let's turn the page of Sept. 11 and begin a whole new decade full of promises, insallah!


 

Peace, Love & Prosperity - L.Zahed, for the commission "Color Islam" of HM2F












____________________________________________












" Homosexualité & Religions "  -  6th forum of the LGBT organization of the French Southern Region, PACA

                                          

Thanks to our sister organization, Des Ils et des Elles.


        The citizen network HM2F was the main guest of this forum. Our voice was there, alongside with Daniel Dide, president of the association. It was important for us to be alongside our brothers and sisters of Avignon, in a climate of homophobia and tenacious religious extremism. Indeed the exhibition "Piss Christ" by Serrano was vandalized by extremists who called themselves Catholics, once again, the statements of some representatives of the people against "gender theory" made the headlines. It is essential therefore for us to move uni in Paris and the French provinces, regardless of the diversity of the LGBT we reflect.

        We therefore had a great weekend to present our respective associations, to discuss and exchange ideas; we spoke also about the 65th Avignon Festival, held this year from July 6 to 26. Some have shared how they have been strongly moved by the particular play called Bent, which recounts how the Nazis treated the homosexuals during the Second World War! A play realized by a majority of heterosexuals, of an extraordinary power! One of the protagonists: "Do not move, do nothing. In any case he will die, "before asking his lover to finish him, kill him, to kick to death. The two survivors; one is the lover who has trouble expressing his feelings - pink stars and yellow stars side by side. It was a very expressive, emotional, hard play.

      Thank you to Mme. The deputy mayor of Avignon, Marie-José Rouag, and Cécile Helle, Vice President of the Regional Council PACA for you visit to the forum.


            

        Throughout the day on the stand that was booked for us, our association was able to present some of its publications - including the Green Book and the exhaustive presentation of the democratic functioning of HM2F. Then we have a buffet breakfast, before the training for the professional - and volunteer- of associations in the PACA region - they were 25 that day. Finally, we closed this beautiful and radiant day with a cocktail on the terrace of the hotel Le Cube, where 35 people have joined. On Sunday morning, before taking our train, Ludovic de HM2F and Jean-Bernard Geoffroy's for the RAVAD visited the old medieval town that is Avignon, "in all Majesty" of course.


       


L.Zahed, for the National Bureau of HM2F.












________________________________________________













" Religions  & Homosexuality " - Debat in Strasbourg, in collaboration with the human rights LDH & La Lune


  After 7.PM, café-péniche Atlantico, le thirsday 29th of september in Strasbourg.



       Having been invited - in 2010 and 2011 - in Marseille, Lille, Avignon, Rennes*, soon insallah in Bordeaux and Lyon, the citizen network HM2F was represented in Strasbourg for a debate that took place Thursday, September 29th, on the theme "Religions and homosexuality." The debate revolves mainly around the question: what bad influence religions have today on the acceptance of homosexuality by society? The question of marriage between same sex was also addressed. We were about 50 to assist the debat, including the 7 main guests.

     For us, it was particularly important to have the widest possible range of points of view in this debate! The speakers are a doctoral student in Protestant theology, a member of Crossroads of the
Inclusive Christians, a member of the association David & Jonathan, a member of the Association of Jewish homosexuals the Beit Haverim; for the Moon, Sandra Boehringer - Teacher of Greek history at the University of Strasbourg - ; for HM2F, L. Zahed.


         

* Our citizen network HM2F was present at the 24th meeting of the LGBT Federation, 2 nd and 3rd  July of this year, to adopt our new constitution.


L.Zahed, for the National Bureau of HM2F










____________________________________________










One blessed month of Ramadhan with our brothers and sisters in Cape Town, South Africa.

The testimony of Ludovic Zahed for HM2F...

     In July and August 2011, I had the chance to celebrate Ramadan in Cape Town, South Africa, according to the Cape Malay tradition. A tradition dating back to the seventeenth century, when the first Muslim leaders, some of royal blood, were exiled as slaves - the Dutch had to undo the cultural resistance in Indonesia and Malaysia (at least it is the oral history here in Cape Town). They did not think at that time they were going to implement thereby Islam in South Africa. In Cape Town today nearly 30% of the population is Muslim and lives an Islam of family traditions, fully integrated, appeased. 

    I spent two months during "winter" - South Africa is located in the southern hemisphere - in a family of the cape. But also with my brothers and sisters of TIC - The Inner Circle - organizing, through its founder Imam Muhsinh Hendricks, inclusive Jumu'a for Friday prayers. TIC is also organizing an evening iftar for the month of Ramadan, for which we were asked, me and my partner Qiyaam, to be alternately be the imam for the Tarawih prayer - meditation vigil during Ramadan - because we are both havith al-Qur'an - we know some of the Koran by heart -. That is what we did during the massive Iftar of TIC on Friday, the 13th night of the blessed month of 
Ramadan 2011.


             
   
     But before that we had already started celebrating with TIC, two weeks exactly before the start of Ramadan, what they called Laylat al-Barat: a tradition from Sufi origin, which is to meditate together after the sunset prayer. The Islamic Sufi mystical tradition is very old in Cape Town. Some mystics in the region sometimes were meditating for hours on a hill or at the bottom of a steep valley. They are now buried on the very spot of their meditations. Some of them believed in the power of the human spirit, "if you touch the ocean from your finger, you can lead it to boil ..." (broadcast on Radio 785 - Cape Town).

                 
   
         Aujourd'hui autour du Cap il y a de nombreuses « karamat » - des sanctuaires construits autour de la tombe de ceux qui sont considères comme de saints mystiques soufis depuis plusieurs générations, réduit en esclavage par les gouvernements européens de l’époque. Je me suis senti proche de cette histoire car nos ancêtres, en Afrique du Nord à l'autre bout du continent, furent également réduit en esclavage par leurs voisins européens, et ce dans leurs propres pays.
    Aujourd'hui pourtant l'Afrique du Sud est la nation arc-en-ciel , comme l'appellent l'archevêque anglican Desmond Tutu et l'ancien président Nelson Mandela, dont nous fêtions l’anniversaire lors de ma visite dans ce beau pays. En effet l'Afrique du sud, après des siècles d'esclavages et de ségrégations raciales, est l'un des pays les plus respectueux de la diversité humaine,  avec l'inscription de la protection du droit de toutes les minorités dans sa constitution postapartheid ; même si la population générale aura encore besoin de temps afin d’être pleinement émancipée, en pleine possession de ces moyens intellectuels et financiers. Je ne serait pas de ce qui juge de manière ethnocentriste ; il faut du temps au temps, n'est-il pas ? N'oublions pas qu'il a un peu plus de quinze ans à peine, les "noir-es" d'Afrique du Sud n'étaient pas considéré-es comme des citoyens, ils n'avaient pas même le droit de se faire soigner à l'hopitâl, et la cause première de mortalité chez les femmes "noires" étaient alors l'accouchement (...).

Today around the Cape there are many "Karamat" - shrines built around the tomb of those who are considered saints Sufi mystics for generations, enslaved by European governments of the time. I felt close to this story because our ancestors, in North Africa at the other end of the continent, were also enslaved by their European neighbors, within their own countries.

    But today South Africa is the nation rainbow, as it is called by the Anglican Archbishop Desmond Tutu and former President Nelson Mandela - we celebrated his anniversary during my visit in this beautiful country . Indeed South Africa, after centuries of slavery and racial segregation, is one of the most respectful of human diversity, with the inclusion of the protection of the right of all minorities in post-apartheid constitution , even if the general population will still need time to be fully emancipated, in full possession of intellectual and financial resources. I would not judge their life from an ethnocentric point of view. It takes time to time, is not it? Let's not forget that a little more than fifteen years ago, the "blacks" of South Africa were not considered as citizens, they were not even allowed to be treated at the hospital and the primary cause of mortality among "black" women were then childbirth (...).



    Finally, my stay in South Africa was an opportunity for me to formalize my engagement with my partner Qiyaam Jantjies Zahed, in a country that recognized civil unions and marriages between same sex. I "met" Qiyaam on my first visit to TIC in 2010 and we have learned to know each other better at the AIR 2011, before deciding to be engaged in a sentimental relationship, we have decided to spend together two months during the winter of 2011. My first visit to South Africa made ​​me think back to our humanity, while I was doing a world tour for children of AIDS children - for the association TDMES. In Cape Town today, I believe once again in the fraternity, this visit will also allow me to believe again in love, AlhamdouliAllah - grace be adressed to our Lord!



Your brother in humanity, your devoted L.Zahed.









                     _______________________________________









                Double discrimination & AIDS



                                                       

            The citizen network HM2F is part of the oragnizations' council of the IPERGAY study aginast the AIDS pandemic - the website has been updated here.
AIDS in July 2011, interview of the Pr. Molina - in charge of the essay.

        You want to know more about the transmission of HIV / AIDS? one of the ways in which HIV is transmitted is through sexual contact - but how the virus does infects the person who is exposed during sex? Consult the online article entitled "From exposure to infection: the biology of HIV transmission." We repeated often that AIDS is not a curse, that we must protect ourselves as any other form of human disease, and remember that we are no longer at the time where we have to hide his illness or ashamed or that they should apologize.
       
        Note finally that infection with the AIDS virus in the Middle East and North Africa has spread, taking on the appearance of an epidemic, especially among gay and bisexual men, according to a study published in the journal PLoS Medicine specialist - the first conducted in those Muslim countries where AIDS is still sometimes considered a taboo, and where the "MSM" ("men Who have Sex with men") often live in the shadows.






The adventures of
Nordine, a gay in the suburb -
n° 4

(by our brother Musiik)

NB / English subtitles on the right















Somewhere in the French  Suburb, Nourdine and Ramadan...



Only two more hours!







You are so brave to fast... eventhought you are not Muslim.

I wanted to share that with you.







Come! Come!
It is cheap!











We are the champions!



We have found a great idea!!!
We opened our own...












...MAGIC  HALAAL  BAZAR!



Ladies and gentlemen, welcome!




















In this holy month of Ramadan.


We have decided to open our halaal shop.


Here, everything is halaal, AlhamdouliAllah!






Salam sister.

I Have a great opportunity for you!


A unique bag in the world...







Better than a Gucci bag, say The Athan Bag says "AllahouAkbar" every time you open it sister!



How much! How much!








50 euros, because it is you.

I take it!





All my friends are goanna be jealous.













Salam aalaykoum.

Thank you, salam allaykoum, please enter in our shop and find your happiness.














Don't be shy, what are you looking for?









What could you propose...?














What about...
these great "hoover-djeenn"!











Clean up all the djeens!

















What else have you got?


Oumma, the only halaal soap!







The washing machine for cleaning up all your seans!






The praying carpet,
that knows the Qur'an by heart and reminds you of the surat you forgot.















The garbage that accepts only halaal litters!





Get out of hear.
Help! Help!








What are you buying though?



Make yourself at home...


This shop is such a mess...








We have to go anyway, it is almost time to breack our fast.









Is it your belly making that sound ... ?

I could eat an entire beef!
















Don't worry... My mother always cook for 15!!!



Published by L.Zahed - HM2F founder & spokesman
Share         

   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la
Fédération LGBT,
du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : 
qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.