Le Sénat adopte une loi historique - nous manifestons en Paix contre les violences | 

French Senat adopts a historical law - we march in Peace against violence



[English below]


Madame, Monsieur,


Veuillez trouver ci-dessous le comte-rendu de la participation de HM2F au Printemps des Assoces parisiennes,
qui s'est déroulé de manière apaisée malgré les violences de la part d'extrémistes radicalement au mariage pour tou-tes
(en cliquant sur l'image ci-dessous, à gauche) ; veuillez trouver également (ci-dessous, cliquez pour agrandir) les images de notre association soeur
(MPF) concernant les violences contre Wilfried et son compagnon Olivier ; MPF a défilé mercredi dernier à Paris avec 5000 autres citoyen-nes.
  Images intégrées 1   Images intégrées 2   Images intégrées 8   Images intégrées 3    Images intégrées 5   Images intégrées 6   Images intégrées 7

Veuillez trouver par ailleurs ci-dessous le communiqué de la Fédération LGBT dont HM2F fait partie. Très cordialement.




Communiqué de presse
de la FÉDÉRATION LGBT
Angers, vendredi 12 avril 2013


MARIAGE
ADOPTION
HOMOSEXUELS
FEDERATION LGBT



======================================================================================================
Le Sénat adopte le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de personnes de même sexe.
Une avancée considérable qui nécessite pourtant l'adoption d'autres lois pour une totale Égalité des droits des personnes LGBT.
=======================================================================================================


Mercredi 10 avril, l'Uruguay votait définitivement le mariage pour les homoxesuel(le)s, devenant le 12e pays au monde qui accorde l'Egalité aux personnes Lesbiennes, Gays, Bi, Transgenres.

Pendant ce temps, en France, pays des droits humains si prompt à donner des leçons en la matière, l'opposition proposait au Sénat un contrat d'union civil pour les personnes LGBT et s'opposait à l'adoption plénière par nos couples.

Pourtant, ce vendredi 12 avril à 11:26, après 6 jours et quelques nuits de débat, le Sénat a approuvé le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, lors d'un vote à main levée.

Au cours des débats, les sénatrices et sénateurs ont repoussé quatre motions, dont celle tendant à le soumettre au référendum, à celle d'exception d'irrecevabilité, à celle de question préalable, et enfin celle tendant au renvoi du projet de loi en commission. Les amendements proposant la création d'un contrat d’union civile à la place du contrat de mariage ont été rejetés.

L'article 1er qui prévoit notamment que le mariage pourra désormais être « contracté par deux personnes de sexe différent ou de même sexe » a été approuvé dans les mêmes termes que l'Assemblée nationale, ce qui induit qu'il ne sera pas rediscuté lors du nouvel examen du texte devant l'Assemblé nationale prochainement.

Les articles 2 et 3 de ce projet de loi, relatifs à l'ouverture de l'adoption plénière et de l'adoption simple aux couples mariés de personnes de même sexe ont été adoptés.
Le Sénat a pourtant apporté une modification au texte voté à l'Assemblée nationale sur le point de la dévolution du nom de famille, prévoyant qu'à l'article 311-21 du code civil, en son premier alinéa,  qu'en « cas de désaccord entre les parents, signalé par l’un d’eux à l’officier de l’état civil, au plus tard au jour de la déclaration de naissance ou après la naissance, lors de l’établissement simultané de la filiation, l'enfant prend leurs deux noms, dans la limite du premier nom de famille pour chacun d'eux, accolés selon l'ordre alphabétique. »

Ce vote historique de la Haute chambre ouvre la voie à plus d'Égalité des droits pour les personnes de même sexe. Le mariage et l'adoption ne sont qu'une première étape vers un processus sociétal d'Egalité complète que nous revendiquons. Ce premier pas doit très rapidement être suivi d'autres votes tout aussi importants. Sinon les personnes LGBT ne pourraient être égales en droit qu'en ayant l'obligation de se marier, alors que les personnes hétérosexuelles n'ont pas cette obligation.

Ce vote historique intervient pourtant dans un climat de haine et d'homophobie sans précédent en France. Homophobie délictuelle qui se traduit par des propos et actes d'une violence inouïe à l'encontre des homosexuel(le)s. Homophobie sociale qui se traduit par l'acharnement maladif des opposants à maintenir les homosexuel(le)s dans une discrimination légale.

La FÉDÉRATION LGBT appelle donc le gouvernement à aboutir, sans tarder désormais, à l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, à l'Égalité pour les concubins et pacsés LGBT, non encore acquises, ainsi qu'au changement d'état civil, libre et gratuit, en faveur des personnes transgenres.

Stéphane Corbin, 
porte-parole - 06 22 09 09 66
contact@federation-lgbt.org
www.federation-lgbt.org






















[ENGLISH] *

Madam, Sire,


Please find below the report of our organization's participation to the "Spring of Associations" (Printemps des Assoces),
which took place in a peacefull way despite the violence from some extremists fiercly opposed to the marriage fo all citizens
(by clicking on the image below on the left); please find also (below, click to see it bigger) images from our sister organization
(MPF) concerning the violence against Wilfried and his beloved Olivier ; MPF marched last wednesday amonst 5000 other citizens.
  Images intégrées 1   Images intégrées 2   Images intégrées 8   Images intégrées 3    Images intégrées 5   Images intégrées 6   Images intégrées 7

Please finaly find below the press release from the LGBT French Federation, which HM2F is a member of.





Press release by the Fédération LGBT
Friday, April 12th 2013, 01:46 pm


MARRIAGE
ADOPTION
HOMOSEXUALS
FEDERATION LGBT

=======================================================================================================
French Senate approves same-sex marriage and adoption
A ground-breaking progress yet requiring voting new laws in order to implement outright equality of rights for LGBT people

=======================================================================================================

On Wednesday, April 10th, Uruguay approved of gay marriage, thus becoming the12th country in the world to grant equal rights to lesbian, gay, bisexual and transgender people.

Meanwhile in France, a country labelled as « cradle of human rights » and always so eager to lecture others on the matter, the opposition offered our couples a civil union contract while refusing us plenary adoption.And yet, this Friday, April 12th at 11:26 am, after a six-day and a few-hour debate, the Senate did approve the bill opening both marriage and adoption to same-sex couples with a show of hands.

Four motions were rejected by the senators during the debate. The first one called for the bill to be submitted to referendum. One was an inadmissibility exception and one a request for preliminary question. And the last one asked for the bill to be re-examined in a law committee. Amendments proposing a civil union contract in lieu of a marriage contract were turned down as well.

Article 1 which states that it will be possible from now on for « two people of a different sex or of the same sex » to enter into marriage was adopted in the same wording as the National Assembly, which means it will not be debated again when forwarded back to the lower chamber shortly.
Articles 2 and 3 dealing with the opening of simple and plenary adoption to married same-sex couples were also approved.

The Senate nevertheless modified the bill passed by the National Assembly on the rules of the devolution of family name. Article 311-21, First Paragraph, of the Civil Code mentions that « in the case of a parents' disagreement [on the devolution of the family name] that is duely stated to the registrar by one of them, on the day of the declaration of birth at the latest or after birth, when simultaneously establishing filiation, the child will take both their names, limited to the first family name for each and placed side by side in alphabetical order ».

This historical vote of the upper chamber paves the way for further equal rights for same-sex couples. Marriage and adoption are yet only a first step towards a social process of full equality that we advocate for. This first step must be very quickly followed by other votes that are as important. Otherwise LGBT people could only be equal by getting married while heterosexual people are not faced with the same obligation.

Still, this pioneering vote takes place in a context of hatred and homophobia never seen before in France. A criminal homophobia that is expressed trough both remarks and acts of a an accute violence against homosexuals. A social homophobia that comes out into the pathological determination of the opponents to the bill to maintain legal discrimination.

Therefore, the Fédération LGBT calls for the Government to open assisted reproductive technology (ART) to all women, to ensure unwavering equality for LGBT partners whether in a civil union or not, as well as unhindered and free change of civil status for transgender people with no further delay.


Stéphane Corbin, 
spokesman - 06 22 09 09 66
contact@federation-lgbt.org
www.federation-lgbt.org


* A translation by Judith-Ijtihad Lefevre, prime secretary of HM2F.

___________________________________________________________________________________________________________




--
HM2F Administrators' Assembly
L'assemblée des Administrateurs de HM2F
Contact (Paris, Lyon, Marseille) - 0(033) 658 713 848
Retour haut de page







Partager




    

COLLECTIF CITOYEN POUR UN ISLAM DE FRANCE VÉRITABLEMENT INCLUSIF, 

& UNE LAÏCITE VÉRITABLEMENT RESPECTUEUSE DE TOUTES LES CROYANCES.

Porte-parole, L.Zahed - samedi 7 octobre 2010

Au plaisir de bientôt vous comptez parmi nous.
http://www.homosexuels-musulmans.org
homomusulmans@gmail.com



   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la Fédération LGBT, du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.