[ENGLISH  BELOW]


Madame, Monsieur,
Puisque que les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, et qui sont en plus d'origine musulmane, sont probablement les plus à risque concernant le VIH / sida, de ce fait HM2F est un membre du comité associatif de l'essai IPERGAY - essai biomédicale contre la pandémie du VIH / SIDA - depuis la création de ce comité. Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse de notre comité associatif IPERGAY


____________________________________________________________

Essai ANRS IPERGAY

Comité associatif


Action Santé Alternative (Cannes) Association Rimbaud (Lyon), Act Up-Paris, Association des Médecins Gais,

Association de Lutte contre le Sida (Lyon), Boucle rouge (Marseille), Cigales (Dijon), Centre LGBT de la Côte d’Azur (Nice),

Dialogai (Genève), Fédération LGBT, Les Flamands roses (Lille), Forum Gay et Lesbien de Lyon, Homos musulmans de France, InterLGBT,

J'en suis, J'y reste-Centre LGBTQIF de Lille Nord Pas-de-Calais, Keep Smiling (Lyon), Lesbian and Gay Pride de Lyon, SNEG, Groupe interassociatif TRT-5, Warning (Paris)

____________________________________________________________




Paris, le 10 avril 2012

 

Le Comité associatif de l’essai ANRS IPERGAY :

un comité indépendant

 

Une polémique se développe actuellement concernant l’essai ANRS IPERGAY, essai biomédical de prévention combinée visant à évaluer une stratégie intermittente de prophylaxie pré-exposition (PrEP) et s’adressant aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) qui, pour diverses raisons, n’utilisent pas systématiquement le préservatif.

 

De la consultation communautaire à la création d’un comité associatif

 

Au printemps 2011, un Comité associatif a été créé au sein de l’essai, à la suite d’une consultation communautaire menée auprès de plus de 400 personnes sur l’opportunité d’un essai de PrEP [1].

 

Ce comité associe des associations de lutte contre le VIH/sida et des associations LGBT, aussi bien de Paris Île-de-France que de province, qui couvrent un large éventail des sensibilités du monde LGBT ou de la prévention du VIH. Des associations ayant historiquement des orientations divergentes voire opposées travaillent ensemble, afin de représenter au mieux les intérêts des gays dans le cadre de l’essai IPERGAY. C’est la première fois qu’un tel comité est mis en place autour d’un essai de prévention en France.

 

Le comité associatif : rôle et missions

 

Le Comité associatif est totalement indépendant et son mode de fonctionnement se fait au consensus des associations représentées. Il n’a pas de rôle décisionnel au sein de l’essai, mais est une instance consultative pour les chercheurs et l'ANRS. Depuis sa création, le Comité travaille dans le cadre de réunions régulières, et rencontre les chercheurs de l’essai à intervalles réguliers. Les membres du Comité rappellent que la participation à celui-ci est ouverte aux associations qui souhaitent les rejoindre.

 

Le comité associatif a pour première mission « d’émettre un regard critique sur l’essai, son déroulement et sa mise en œuvre : schéma, communication, recrutement, accompagnement des participants, information et consentement, sécurité des participants [2]. A ce titre, il se donne pour rôle de vérifier l’exactitude, l’honnêteté, la compréhension par tous des messages d’information sur l’essai, que ce soit en amont lors de l’information en vue du recrutement de participants dans IPERGAY ou au cours de l’essai lui-même.

 

Le comité est ainsi particulièrement vigilant sur la communication autour du placebo et sur le fait que les messages diffusés permettent à un participant de prendre sa décision de la façon la plus éclairée possible. N'importe quelle personne peut poser des questions ou soulever un problème auprès du comité associatif, via le site web de l’essai.

 

Il a été avancé que les modalités de l’essai, et notamment l’existence d’un bras placebo, avaient été discutées avec le Comité associatif ; ceci est exact. Cependant, il serait faux de laisser penser que ses membres ont de quelque manière que ce soit « validé » ces modalités, dans la mesure où seuls les chercheurs d’IPERGAY et l’ANRS ont un pouvoir de décision quant au schéma de l’essai et à son déroulement. Le Comité associatif s’est toujours refusé à ce qu’il en soit autrement, afin de conserver sa totale indépendance de l’ensemble des parties prenantes de l’essai IPERGAY (ANRS, chercheurs impliqués dans l'essai, association Aides qui assure le recrutement).

 

Le comité associatif face à la polémique ?

Le comité associatif hors de toute polémique ?

 

Face à cette polémique, le Comité associatif s’étonne que certains médias présentent la polémique sur IPERGAY comme issue de « la communauté », eu égard à la diversité des points de vue en présence. Le Comité s’étonne par ailleurs que ces mêmes médias n’aient pas pris le soin de prendre contact avec ses membres.

 

Le Comité associatif se dote actuellement d’un secrétariat et d’une page internet propre afin de pouvoir mieux communiquer sur ses activités, répondre aux questions et être informé des problèmes éventuels.

 

Il est d’ailleurs prévu que des délégations du Comité se rendent, d’ici l’été, dans les trois centres hospitaliers assurant le suivi des participants à l’essai IPERGAY, pour s’informer du déroulement concret du recrutement et du suivi des participants. Si des dysfonctionnements dans la qualité de l’information des participants étaient constatés, nous en informerions les premiers concernés, les gays.

 

 

Contact

Tanguy Dufournet, association Rimbaud Lyon : 06 23 03 45 25

Georges Sidéris, association Warning Paris : 06 63 09 50 50

François Berdougo, Groupe interassociatif TRT-5 : 06 46 10 09 45

 

Annexe – Rôle et missions du Comité associatif de l’essai ANRS IPERGAY (extrait du protocole)

 

A la suite de cette consultation communautaire, l’ANRS a mis en place un comité associatif issu des communautés VIH/sida et LGBT, dans le but d’accompagner le travail sur l’essai IPERGAY, dans la phase de finalisation du protocole, puis lors du déroulement de l’essai.

La constitution de ce groupe vise à mieux prendre en compte au mieux les besoins et les attentes de la communauté et à enrichir la mise en place de l’essai de l’expérience de ces représentants communautaires afin d’améliorer sa faisabilité.

 

Rôles et missions du Comité :

Le comité associatif et communautaire a pour missions de :

-          être régulièrement informé de l’avancement du projet et d’être force de proposition auprès du comité scientifique afin de faire qu’IPERGAY soit au plus près des réalités des HSH ;

-          émettre un regard critique sur l’essai, son déroulement et sa mise en œuvre (schéma de l’essai, communication envisagée, information sur l’essai, recrutement, accompagnement des participants à l’essai, information et consentement, sécurité des participants, préparation de l’après-essai) ;

-          faire part des difficultés de terrain telles que rapportées par les organisations locales et par les personnes concernées ;

-          être ressources pour les participants à l’essai en demande.

 

Ce comité rend des avis, des propositions, de manière éclairée et indépendante à la mise en place de l’essai. Un espace de libre publication lui est dédié au sein du site internet de l’essai.

 

[1] Voir le rapport de la consultation communautaire : http://www.trt-5.org/article328.html

[2] Extrait des missions du Comité associatif telles qu’elles sont définies par le protocole de l’essai. Voir annexe.





















[ENGLISH]


Dear Madam, Sire,

Since man having sex with man from a Muslim background are probably most at risk concerning HIV/AIDS [1], thus from its creation HM2F is a member of the associative committee of the biomedical test IPERGAY against the HIV/AIDS pandemic. Please find below the press release of our IPERGAY associative committee (resumed and translated in English by HM2F’s team for our international contacts)…

 


____________________________________________________________

ANRS IPERGAY trial

Associative committee


Action Santé Alternative (Cannes) Association Rimbaud (Lyon), Act Up-Paris, Association des Médecins Gais,

Association de Lutte contre le Sida (Lyon), Boucle rouge (Marseille), Cigales (Dijon), Centre LGBT de la Côte d’Azur (Nice),

Dialogai (Genève), Fédération LGBT, Les Flamands roses (Lille), Forum Gay et Lesbien de Lyon, Homos musulmans de France, InterLGBT,

J'en suis, J'y reste-Centre LGBTQIF de Lille Nord Pas-de-Calais, Keep Smiling (Lyon), Lesbian and Gay Pride de Lyon, SNEG, Groupe interassociatif TRT-5, Warning (Paris)

____________________________________________________________

 


 

Paris, 10th of April 2012

 


The associative committee of the ANRS [2] IPERGAY [3]:

an independent committee

 

A controversy is currently being developed concerning the ANRS IPERGAY, a biomedical combined prevention trial to evaluate a strategy of intermittent pre-exposure prophylaxis (PrEP) and directed to men who have sex with men (MSM) which, for various reasons, do not use condoms consistently.

 

From the community consultation to the creation of an associative committee

 

In spring 2011, an associative committee was created within the trial, after a community consultation involving more than 400 people about the desirability of a PrEP trial [4].

 

This committee combines associations fighting against HIV / AIDS and LGBT associations, both of Paris Ile-de-France and throughout France, which cover a wide range of sensitivities in the LGBT or HIV prevention world. Associations with historically divergent or even opposing orientations work together to best represent the interests of gays as part of the IPERGAY trial. This is the first time such a committee is set up around a prevention trial in France.

 

The associative committee: role and tasks

 

The associative committee is fully independent and its mode of operation is the consensus of represented associations. It has no decision-making role within the trial, but is a consultative body for researchers and the ANRS. Since its inception, the Committee works through regular meetings, and meets the researchers of the test at regular intervals. Committee members recalled that participation is open to associations wishing to join them.

 

The associative committee's primary mission is to issue a critical look at the trial, its conduct and its implementation: schema, communication, recruitment, coaching of participants, informed consent, participants' safety [5]. As such, it gives itself the role of verifying the accuracy, honesty, understanding by all the informational messages about the trial, either upstream during the information for the recruitment of participants in IPERGAY or during the trial itself.

 

The committee is particularly vigilant about communication around the placebo and the fact that messages allow a participant to make a decision as enlightened as possible. Anyone can ask questions or raise issues with the associative committee, via the website of the trial.

 

It has been argued that the trial procedures, including the existence of a placebo arm, were discussed with the associative committee; that is correct. However, it would be wrong to suggest that its members in any way whatsoever "validated" these terms, since only the researchers of IPERGAY and the ANRS have a power over the schema of the trial and its events. The associative committee has always refused it to be otherwise, to maintain its complete independence toward all IPERGAY trial’s stakeholders (ANRS, researchers involved in the trial, Aides association which ensures the recruitment).

 

 

The associative committee face the controversy?

The associative committee beyond any controversy?

 

Facing this controversy, the associative committee is surprised that some media have presented the controversy about IPERGAY as issued from the "community", given the viewpoints diversity involved. The Committee was also surprised that these same media have not taken care of contacting its members.

 

The associative committee is currently equipping itself with a secretariat and an own web page in order to better communicate about its activities, answer questions and be informed of any problems.

 

It is also planned that delegations of the Committee, before summer, go in the three hospitals that track IPERGAY trial participants, to inquire about the actual conduct of participant’s recruitment and monitoring. If malfunctions in the quality of the information of the participants were recorded, we would notify those most concerned, gays.

 

Contact

Tanguy Dufournet, association Rimbaud Lyon: 06 23 03 45 25

Georges Sidéris, association Warning Paris: 06 63 09 50 50

François Berdougo, Groupe interassociatif TRT-5: 06 46 10 09 45

 



[1] Double discrimination, higher social pressure, depression, risky sexual behavior - precise studies are undertaken to precise these data.
[2] National Agency for Research on HIV/AIDS and Hepatitis.
[3] IPERGAY (for "Preventive Intervention in Risk exposure with and for gay") is a test of biomedical research in prevention, supported by ANRS, to assess the effectiveness PrEP (pre-exposure prophylaxis) as part of an overall prevention.
[4] See the report about the community consultation: http://www.trt-5.org/article328.html

[5] Extract of the organizational committee’s missions as described in the trial protocol.



Retour haut de page







Partager




    

COLLECTIF CITOYEN POUR UN ISLAM DE FRANCE VÉRITABLEMENT INCLUSIF, 

& UNE LAÏCITE VÉRITABLEMENT RESPECTUEUSE DE TOUTES LES CROYANCES.

Porte-parole, L.Zahed - 10 avril 2012

Au plaisir de bientôt vous comptez parmi nous.
http://www.homosexuels-musulmans.org
homomusulmans@gmail.com



   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la Fédération LGBT, du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.