Inclusive Muslims's statement against serophobia, homophobia (English, here)

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la pandémie du VIH/Sida nous - musulman-e-s qui œuvrons à un dialogue interne pour un islam inclusif et respectueux de la diversité - voulons mettre en exergue le fait qu’il est du devoir de tout-e bon-ne musulman-e de lutter contre les préjugés et la culpabilisation, que certains extrémistes utilisent à l’égard des individus infecté-e-s ou affecté-e-s par le Sida, et cela afin de déshumaniser certains malades, de les condamner en raison de leur nature profonde, notamment les malades séropositifs issus d’une minorité LGBTQIA*.

Un hadith - tradition oral - du Prophète de l’islam  nous apprend en effet que « lorsque le Musulman rend visite à son frère Musulman malade, il ne cesse de cueillir les fleurs et les fruits du Paradis jusqu'à son retour chez lui » [1]. Or force est de constater que certains de nos frères et sœurs en islam, en matière de prévention et de lutte contre la progression de la pandémie du VIH/Sida, sont loin de cette exemple d’amour et de rectitude du Prophète de l’islam .

Nous voulons rappeler en ce jour l’exemple de notre bien aimé Prophète  qui nous enseigne que : « Le musulman est le frère du musulman ; il ne doit pas le tromper ni le trahir. Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son honneur, ses biens et son sang. La crainte d’Allah se trouve ici (il dit ceci en indiquant son cœur). Le seul fait de mépriser son frère musulman suffit pour que la personne sombre dans le mal. » [1]. Jamais le Prophète de l’islam n’a condamné une personne en raison de sa maladie, contrairement à certains de nos frères qui usent à tort d’une interprétation extrême de notre héritage cultuel commun, et qui voient dans le Sida, à tort, une punition divine méritée.

Nous voulons rappeler par ailleurs que l’islam insiste sur le fait qu’il n’appartient à personne de juger son prochain. Notre Prophète  a également dit ceci : « Toute personne qui dit à son frère : O mécréant ! L’un des deux subira cette parole : ou il a dit vrai, ou elle se retournera contre lui. » [2] Notre Prophète nous a également enjoint de soutenir nos malades, car n’est-il pas dit que : « Allâh, honoré et glorifié, dit le jour de la résurrection : « Ô fils d'Adam! Je suis tombé malade et tu ne m'as pas rendu visite ». Il lui dit : "Seigneur! Comment serais-Tu malade pour que je Te rende visite alors que Tu es Le Seigneur et Maître de l'univers? ». Il dit : « N'as-tu pas su que Ma créature untelle est tombée malade et tu ne lui as pas rendu visite? N'as-tu pas su que si tu lui avais rendu visite tu M'aurais trouvé auprès de lui? » [3].

C’est la raison pour laquelle nous enjoignons nos frères et sœurs à rejeter les préjugés mauvais, comme Abraham  enjoignait les siens de le faire lorsqu’il s’adressait à eux en disant : « Mais avez-vous considéré ces idoles que vous adorez et qu’adoraient vos ancêtres?  Elles sont toutes des ennemies, pour moi, mais pas le  Seigneur des mondes. C’est Lui qui m’a créé et qui me guide, et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire.  Et c’est Lui, encore, qui me guérit lorsque je suis malade, qui me fera mourir puis me redonnera la vie. » [4]. Nous appelons nos sœurs et frères musulman-e-s à soutenir une meilleure prévention à l’encontre des individus issus de la diversité religieuse ou ethnique, et à cesser d’utiliser notre héritage cultuel commun, afin de condamner à tort des malades séropositifs qu’il est de notre devoir d’aimer et de soutenir, en véritable humanité.

De manière générale nous appelons à une meilleure prise en compte de cette diversité, pour une prévention plus efficace contre la pandémie du VIH/Sida ; une information plus ciblée à l’attention des individus issu-e-s de cette diversité religieuse ou ethnique ; une contribution plus valeureuse à l’amélioration de l’estime de soi de ces séropositifs, qui participera indirectement à une meilleure compliance de leurs traitements [5] ; une meilleure connaissance, loin de toutes formes de préjugés négatifs injustes, de la maladie qu’est le Sida.

Nous, musulman-e-s pour un islam inclusif et respectueux de la diversité, ne voulons plus garder le silence face à l’utilisation faite de notre héritage cultuel que nous chérissons. Nous avons mis, et nous mettrons encore [6], nos expériences au service de la fondation, sur des bases solides et collégiales, de toute forme d’action qui permettrait d’élaborer les moyens d’une meilleure prise en compte de la diversité religieuse ou ethnique, pour une lutte encore plus ciblée et plus efficace contre la progression de la pandémie et pour la réduction des risques [7] de transmission du VIH/Sida, en accueillant les séropositifs comme nos égaux en humanité.


SIGNER  LA  DECLARATION  CONTRE  LA  

SEROPHOBIE  EN  LIGNE  (cliquer ici)

* Lesbiennes, gays, bisexuel-le-s, transidentitaires, queers, asexuel-le-s, intersexué-e-s.

Retour haut de page

Nos remerciements tout particuliers pour la rédaction de cette déclaration à Azzah (Pays-Bas), Saïd (Belgique), 

l’imam Moulana Muhsin Hendricks (Afrique du Sud), Ludovic Lotfi Mohamed Zahed (France).

      

    The Inner Circle, Merhaba et HM2F  étaient à la conference CALEM | 2010 – www.calem.eu  

Retour haut de page

ENGLISH  VERSION


Muslims who aims an internal dialogue for an inclusive Islam respecting diversity, stand up for a prevention against the HIV/Aids pandemic, particularly toward individuals from religious and ethnic diversity.



              On the occasion of this World Day against the HIV / AIDS pandemic we - Muslims who aims an internal dialogue for an inclusive Islam respecting diversity - want to highlight the fact that it is the duty of every good Muslim to fight back prejudices and guilt, that some extremists use against people infected or affected by AIDS, in order to dehumanize, to condemn them because of their deep nature, particularly HIV-positive individuals from an LGBTQIA * minority.

             A hadeeth – oral tradition – of the Prophet of Islam  teaches us that "when a Muslim visits his sick Muslim brother, he keeps picking the flowers and fruits of Paradise until he returns home" [1]. Now it is clear that some of our brothers and sisters in Islam, in matters of prevention and fight against the spread of the HIV / AIDS pandemic, are far from this example of love and righteousness given by our beloved Prophet .

 

             We want to remember on this day the example of our Prophet  teaching us that: "The Muslim is the brother of another Muslim, he should not deceive or betray him. Everything that belongs to a Muslim is sacred for the Muslim: his honor, his property and his blood. The fear of Allah is here (he said, indicating his heart). The mere fact of despising his Muslim brother is enough for that person to falls into evil. " [1]. Never the Prophet of Islam  has condemned a person because of his illness, unlike some of our extremist brothers who use wrongly interpreted common worship of our heritage, and who see AIDS as a deserved divine punishment.

 

Remember that Islam insists on the fact that nobody has the right to judge his neighbor. Our Prophet  also said: "Anyone who tells his brother: O miscreant! One of them will undergo the words, or he is telling the truth, or it will turn against him.” [1]. Our Prophet has also directed us to support our sick brothers and sisters among us, because it is said: "Allah, glorified and honored said the Day of Resurrection: “O son of Adam, I felt ill and you have not visited Me. " He said: "My Lord, how would you be sick so that I may visited you while you are Lord and Ruler of the universe?". He said: "didn’t you know that My creature was sick and you never visited her? Didn’t you know that if you had visited him you would have found Me with him? “ [3].

 

That's why we urge our brothers and sisters to reject bad prejudices, as Abraham  enjoined his people to do so when he addressed them saying: "But have you consider that you worship these idols worshiped by your ancestors? They are all enemies, for me, but not the Lord of the worlds. It is He who created me and guides me, and He gives me food and drink. And He, again, who cures me when I'm sick, who will kill me then get me back to life. “ [4].  We call on our Muslim brothers and sisters to offer a better support toward individuals from ethnic or religious diversity, and to stop using our common heritage of worship to falsely condemn HIV-positive human brothers and sisters, it is indeed our duty to love and support, in all humanity.


             Generally speaking we call for greater recognition of this diversity, for a more effective prevention against the HIV / AIDS pandemic; a more targeted information toward individuals from this diversity; a better contribution to enhance self-esteem of these HIV-positive brothers and sisters, and therefore indirectly for a better compliance of their treatments [5]; a better prevention away from all forms of unfair negative stigma toward those who are suffering from this disease.

 

We, Muslims who aims an internal dialogue for an inclusive Islam respecting diversity, do not want to remain silent about the use made of our worship heritage we cherish. We put in the past, and shall put again [6], our experiences to the foundation, on a solid ground, of any form of action that would develop ways to take better account of religious or ethnic diversity [7], for a struggle even more targeted and more effective against the progression of the HIV / AIDS pandemic, welcoming people infected or affected by AIDS as our equals in humanity.



* Lesbians, gays, bisexuals, transgenders, queers, asexual, intersexuals.
Retour haut de page


REFERENCES

[1] Sahih Muslim

[2] Sahih Muslim et Al-Bukhari

[3] Sahih Muslim : VII, 144 ; Le livre de la visite des malades et des funérailles - 

[4] Quran: 26.75-81

[5] Self-esteem and compliance

[6] Formation des homosexuel-le-s musulman-e-s à la prévention et à la réduction des risques par la commission « Sexualités, prévention, sérodifférence »

[7] French national report about taking into account diversity for a better prevention  - G.Pialoux, F.Lert (2009). « Prévention et réduction des risques dans les groupes à haut risque vis-à-vis du VIH et des IST » - INSERM.




            WEB  LINKS

-    Islam and AIDS according to the Paris central mosque theological institute: AIDS would be a "Community safeguard" against homosexuality!? 

-      The more pragmatic point of view of African countries, plagued by the pandemic 

-      Taking diversity into account for a better prevention on the ground

-   Some members of the UOIF - Union of Islamic Organizations of France - consider that AIDS is a divine retribution against homosexuality

                -       Misinformation, superstition and ignorance are the best allies of the HIV / AIDS pandemic progression




A special thanks for the drafting of this statement to Azzah (Netherlands), Saïd (Belgium),

imam Moulana Muhsin Hendricks (South Africa), Ludovic Lotfi Mohamed Zahed (France).


       

           The Inner Circle, Merhaba and HM2F was at the CALEM | 2010 conference – www.calem.eu

Retour haut de page




   



PROGRAMME DE CETTE JOURNEE  -  1er  decembre 2010

Articles postés par L.Zahed, mercredi 1er décembre 2010
pour la commission "Séxualités, prévention et sérodifférence" du collectrif citoyen HM

En ce 1er décembre 2010, les membres de HM2F qui l'ont voulu se  réunisent à 17 à lamosquée de Paris pour la prière du Maghreb, afin de prier ensemble pour toutes les victimes du VIH/Sida - puis nous merchons avec l'ensemble des associatons impliquées dans le combat contre la pandémie du VIH/SIDA - enfin nous dînons ensemble en centre ville de Paris.

Retour haut de page








Partager




    

COLLECTIF CITOYEN POUR UN ISLAM DE FRANCE VÉRITABLEMENT INCLUSIF, 

& UNE LAÏCITE VÉRITABLEMENT RESPECTUEUSE DE TOUTES LES CROYANCES.

Porte-parole, L.Zahed - 1er décembre 2010

Au plaisir de bientôt vous comptez parmi nous.
http://www.homosexuels-musulmans.org
homomusulmans@gmail.com


   

HM2F, notre collectif citoyen, est coordinateur international de la conférence internationale
CALEM - financée en 2012 par le conseil de l'Europe et qui reçu le prix
Pierre Guénin de SOS homophobie -,
membre de la
Fédération LGBT,
du RAVAD, de l'ILGA ;
membre des collectifs interassociatifs Pinar Selek et IPERGAY, et
membre fondateur du MTE.

Le collectif HM2F est l'aboutissement d'une collaboration fraternelle entre des homosexuel(le)s (ou des citoyens appartenant à d'autres minorités sexuelles visibles) : qu'elles ou qu'ils soient athés, de confession juive, de confession musulmane, chrétienne, bouddhiste ou autre... C'est une grande fierté !
Et nous fomentons le secret espoir à la face du Destin, que cette pluralité et ce "vivre ensemble" citoyen et collégial,
restera la pierre angulaire sur laquelle nous continuerons de bâtir nos projets communs, inch'Allah.